Belgique : fin de la plus longue crise politique du monde

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elio Di Rupo

Pendant un an et demi, la Belgique a fonctionné sans véritable gouvernement, seules les affaires courantes étant réglées par le Gouvernement Leterme II.

6 décembre 2011. – La Belgique s'est enfin trouvé un Premier ministre après un tel vide. Il s'agit du socialiste wallon Elio Di Rupo, qui a été nommé par arrêté-royal le 5 décembre 2011, et a prêté serment devant le Roi, au château de Laeken, aujourd'hui à 14 h 20 UTC.

Ce gouvernement est constitué de 12 ministres et 6 secrétaires d’État, formant une coalition de centre-gauche et centre-droit, entre le Parti socialiste (PS), le Christen-Democratisch en Vlaams (CD&V), le Mouvement réformateur (MR), le Socialistische Partij Anders (SP.A), l’Open Vlaamse Liberalen en Democraten (Open VLD) et le Centre démocrate humaniste (CDH), qui disposent ensemble de 96 sièges sur 150 à la Chambre des représentants, soit 64 % des élus.

La crise politique belge de 2010-2011 avait débuté après les élections législatives fédérales belges du 13 juin 2010. Elle était le résultat de plusieurs événements politiques qui se sont succédé ces dernières années et les négociations ont longtemps buté sur les divergences entre les partis flamands, majoritaires en Belgique, et francophones, au point que la question même de l'éclatement du pays a été posée.

Pour la première fois depuis trente-deux ans, le fauteuil revient à un leader de la gauche et à un francophone. Mais un énorme travail l'attend car Elio Di Rupo devra prendre les mesures d'austérité gelées par 592 jours de crise politique.


Sources


  • Page Belgique de Wikinews Page « Belgique » de Wikinews. L'actualité belge dans le monde.