Belgique : avant-projet de loi sur l'agrémentation des entreprises de sécurité

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

16 septembre 2013. – Le Conseil des Ministres du 13 septembre 2013 a approuvé un avant-projet de loi réformant l'agrément et les missions des entreprises privées de gardiennage. Ce projet vise à modifier la procédure agrémentant de nouvelles entreprises de sécurité, notamment d'un point de vue fiscal, et à octroyer de nouvelles compétences.

Une présentation succincte[modifier | modifier le wikicode]

Un véhicule d'une entreprise de sécurité

L'avant-projet de loi a été présenté de manière succincte lors de la conférence de presse faisant suite au conseil des ministres. Selon le gouvernement, le premier but du projet est le renforcement du contrôle fiscal dans la procédure d'agrément ; le second but est l'élargissement des compétences du gardiennage privé, principalement dans les multimodaux et pour le compte des pouvoirs publics.

Les dispositions du projet[modifier | modifier le wikicode]

Le communiqué de presse du premier ministre énumère les changements suivants prévus par l'avant-projet de loi.

Outre les points présentés par le gouvernement, le projet de loi prévoit également la possibilité pour un bourgmestre d'imposer à une discothèque d'engager une entreprise de gardiennage pour sécuriser le site.

Elle régularise également la situation dans les aéroports, transposant une réglementation européenne sur le contrôle des passagers dans les aéroports, ports et gares.

Au niveau des multimodaux, si celui-ci ne comporte que des entreprises et est temporairement (par exemple la nuit ou pour des travaux) inaccessible au public, la surveillance du site intégral pourra être confiée à une entreprise de sécurité, là où aujourd'hui, les routes du zoning sont considérées comme de l'espace public.

Le point de vue de la sécurité[modifier | modifier le wikicode]

Selon un membre du secteur de la sécurité, cet avant-projet s'inscrit dans la volonté gouvernementale de limiter les appels d'offre aux deux grandes sociétés de gardiennage, Securitas et G4S (anciennement Group 4).

En effet, ces deux entreprises s'alignent scrupuleusement sur les demandes du SPF Intérieur, responsable en matière de la politique de gardiennage.

Les étapes d'une loi, à initiative du gouvernement[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque le gouvernement souhaite soumettre une loi au parlement, la procédure suivante est respectée :

  1. Le gouvernement adopte un avant-projet de loi en conseil des ministres ;
  2. Le Conseil d'État rend un avis motivé ;
  3. L'avant-projet de loi est publié au Moniteur Belge, avec l'avis du Conseil d'État, et le rapport au Roi (préambule expliquant le contexte et les poursuivis par la loi), et soumis à la Chambre ou au Sénat. Il devient alors un projet de loi ;
  4. Le projet de loi suit alors le cours parlementaire normal.

Le vocabulaire est spécifique en fonction de l'origine du texte : une loi déposée par un parlementaire n'est pas un projet de loi mais une proposition de loi.


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Page Belgique de Wikinews Page « Belgique » de Wikinews. L'actualité belge dans le monde.
Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 16 septembre 2013

Jour suivant avant