Belgique : Yves Leterme a proposé sa démission au roi

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yves Leterme en 2006.

15 juillet 2008. – Selon un communiqué de presse, confirmé par plusieurs sources, le Premier ministre belge Yves Leterme a proposé lundi soir sa démission au roi Albert II à la suite de l'échec de sa réforme des institutions du pays. Dans ce but, il s'est rendu vers 22 heures au château de Laeken où il se trouvait encore à une heure de matin.

Nommé à ce poste à la fin mars 2008, Yves Leterme s'était alors donné jusqu'à mi-juillet pour trouver une solution à la crise politique qui divise le pays. Mardi 14 juillet, il a dévoilé plusieurs propositions de modifications institutionnelles, qui n'ont pas été acceptées par les Flamands. La proposition, appuyée par les francophones du pays, de reporter les négociations pour se donner un délai supplémentaire n'a pas non plus été acceptée.

À la suite de cette entrevue, le roi a indiqué réserver sa décision, sans plus de détails. Un communiqué du palais précise simplement « Le roi a reçu Monsieur Yves Leterme, Premier ministre, en audience au château du Belvédère. Le Premier ministre a présenté au roi la démission du gouvernement. Le roi tient sa décision en suspens ». Le communiqué précise également que le souverain s'est entretenu avec les ministres Didier Reynders et Jo Vandeurzen, ainsi qu'avec le président de la Chambre des représentants, Herman Van Rompuy.

Parmi les solutions possibles, le roi peut soit demander un temps de réflexion, soit refuser la démission du premier ministre, soit l'accepter ; dans ce dernier cas de figure, il peut directement nommer un successeur qui reprendrait les travaux en cours, soit dissoudre le Parlement, provoquant ainsi de nouvelles élections.

Sources