Banque centrale européenne : prêt de 489 milliards d'euros aux banques européennes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Symbole de l'euro qui brille dans la nuit au siège de la BCE.
Symbole de l'euro qui brille dans la nuit au siège de la BCE.

21 décembre 2011. – La Banque centrale européenne (BCE) a mené une opération inédite aujourd'hui. Elle a lancé un prêt, sur trois ans, d'un montant illimité au taux d'intérêt de 1 %. 523 banques européennes ont ainsi emprunté le montant record de 489 milliards d'euros. L'agence Reuters avait estimé auprès de traders l'emprunt global à 310 milliards d'euros.

Réactions

L'Élysée estime que, grâce à cet emprunt, « chaque État pourra se tourner vers ses banques ». Chez Natixis, le stratégiste Jean-François Robin considère que le prêt « une très bonne nouvelle », poursuivant que « le mur de la dette souveraine et bancaire est largement entamé par le bazooka de la BCE, qui a pleinement rempli les cartouches des banques ». Cependant, Jonathan Loynes, chef économiste Europe chez Capital Economics est plus sceptique « à propos de l'idée que cette opération va soulager aussi la crise de la dette (...). Après tout, les banques dans les pays en difficulté ont généralement réduit leur exposition à la dette souveraine au cours des derniers mois malgré l'augmentation des emprunts à court terme auprès de la BCE ». Christian Schulz, économiste de la banque Berenberg, paraît avoir le même avis et explique que les scenarii de « banques sauvant les [États] souverains semble improbable ».

Sources