Avec le Minibus du soir, Montpellier Agglomération élargit son offre de transport nocturne aux villages

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

30 décembre 2009. – Lundi prochain 4 janvier 2010, les Transports de l'agglomération de Montpellier (TaM) ouvre un deuxième service de « Minibus du soir » à destination des communes de l'ouest de la communauté d'agglomération de Montpellier. À destination des « villages », il est le troisième type de transport en commun nocturne à Montpellier après le tramway et l'Amigo.

Un deuxième Minibus du soir

Les lignes surbaines (entre les différents villages et villes de la banlieue d'une part et une station du tramway ou Montpellier d'autre part) ne circulent généralement plus après dix-neuf heures ou vingt heures. Le premier décembre 2007, était mis en place une navette à sens unique tous les soirs, dimanche compris : départ de la station Place de l'Europe vers les communes de Lattes et Pérols, dans le sud de Montpellier. Un véhicule de moins de dix places part ainsi chaque soir à trois horaires fixes, entre vingt heures trente et vingt-deux heures trente, en direction des arrêts des lignes 18 et 28 que demandent les clients. Le tarif est le même qu'en journée.

En deux ans, ce service a convaincu suffisamment de travailleurs finissant après le dernier bus ou, le week-end, les habitants souhaitant profiter des restaurants et activités de la ville-centre. Un succès malgré le peu d'affichage des TaM : une feuille A4 à l'arrêt-terminus Place de l'Europe, présence sur leur site web seulement pour signaler les interruptions ponctuelles du service (comme pour ce vendredi premier janvier au soir. Ont-ils la crainte que la popularité entraîne à mettre en place de véritables bus avec élargissement des horaires des lignes régulières ?

En attendant, à partir du lundi 4 janvier 2010, ce sont les habitants de sept communes de l'ouest montpelliérain qui pourront rentrer à vingt heures et demi ou vingt-deux heures au départ de la station Mas Drevon. Pour les usagers de Lavérune, Pignan, Cournonterral et Cournonsec, ce sera un complément du service du bus départemental n°109 au départ de la même station en journée ; de même ligne 117 pour ceux de Saint-Georges-d'Orques et Murviel-lès-Montpellier et ligne suburbaine 25 pour Juvignac. Pour ces trois dernières, cela modifie cependant le terminus habituel au terminus du tramway à Mosson ou à la gare routière en plein centre-ville.

Juvignac devrait disposer d'un service nocturne plus large en 2012 avec l'ouverture de la ligne 3 du tramway.

Tramways et Amigo, autres transports de la nuit

Discrètement, le Minibus du soir est donc venu compléter les deux autres offres nocturnes des Transports de l'agglomération de Montpellier.

Dans la commune de Montpellier, les lignes urbaines de bus cessent leur circulation entre vingt et vingt-et-une heures, à l'exception de la ligne 15 qui effectue quelques rotations jusqu'au dernier départ depuis la gare à une heure du matin jusque dans le sud du quartier de la Mosson. Ce sont les deux lignes de tramway qui ont remplacé l'ancien service de bus nocturne, Rabelais. Elles roulent comme la ligne 15, sauf le vendredi et le samedi où leur service est étendu jusqu'à deux heures et demi. Cette extension horaire existe depuis juin 2007[1] et permet aux communes de Castelnau-le-Lez, Le Crès, Jacou et Saint-Jean-de-Védas de bénéficier d'un transport en commun tardif.

Moins discret, l'Amigo est rentré dans les habitudes d'un millier de jeunes passagers du jeudi soir au dimanche à l'aube. Depuis sa création en 2001, ce bus est régulièrement mis en avant dans la presse locale, comme dans les publications à destination des touristes et des étudiants. Depuis cette saison, sa publicité s'affichera dans les lieux qu'il dessert : les discothèques du sud de Montpellier. De minuit à une heure, il amène d'abord les passagers devant les principaux lieux de fête des routes de Carnon et de Palavas, à Lattes. Puis, de deux heures à cinq heures, il les ramène à travers différents quartiers de la ville.

Notes

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).