Attentat meurtrier à Erbil

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 mai 2005. – Un attentat-suicide a tué environ 50 personnes et en a blessé au moins 150 à Erbil, dans le Kurdistan irakien. C'est le deuxième attentat anti-kurde en quatre jours, avec l'attentat du 1er mai à Tall Afar qui a fait au moins 25 morts et 30 blessés. Il fait églament à la suite de la prestation de serment du gouvernement irakien mardi 3 mai.

L'attaque kamikaze a eu lieu en plein centre de la ville, à proximité du centre de recrutement de la police irakienne, qui était aussi le centre du PDK (Parti démocratique du Kurdistan). Le gouverneur Nawzad Hadi a affirmé que ce « genre d'actes lâches » ne feraient pas peur et ne terroriseraient pas, et il s'engage à poursuivre le combat contre le terrorisme jusqu'à finalement « le déraciner ».

L'Armée d'Ansar Al-Sounna a revendiqué l'attentat sur son site internet. Le communiqué précise qu'il s'agirait d'une vengeance pour « nos frères torturés dans vos prisons », et la justifie comme une réaction aux « pershmergas infidèles qui se sont livrées aux croisés ».

Sources