Arrestations massives de mafieux siciliens et américains

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue de la baie de Naples

7 février 2008. – Une vaste opération anti-mafieuse nommée "Old Bridge" a eu lieu ce jeudi à New-York et en Italie, à Palerme (Sicile) et à Naples (Campanie). Cette opération, qui a été rendue possible par la coopération entre la police judiciaire italienne et le FBI au cours d'une enquête de plus de 5 ans, a été provoquée par les tentatives de rapprochement des mafias sicilienne et napolitaine avec d'autres groupe mafieux opérant sur le territoire des États-Unis.

Les chefs d'inculpation

Les chefs d'inculpation sont divers : 8 meurtres et tentatives de meurtre, racket, extorsions de fonds, association mafieuse, trafic de stupéfiants, blanchiment d'argent, jeux clandestins, violation de la législation sur les syndicats et trafic d'ordure illicite (pour certains membres de la Camorra). Francesco Messineo, procureur anti-mafia à Palerme, pense que « la mafia sicilienne tente, à travers un dialogue renforcé avec la mafia de New York, de remettre sur pied un marché de la drogue, qui est beaucoup plus lucratif que celui de l'extorsion ». Certains des chefs d'inculpation concernent des infractions commises dans les années 70 et 80.

Environ 80 arrestations

Alors que les sources policières américaines estiment à 54 le nombre de personnes arrêtées sur le territoire américain dans le cadre de cette opération[1] le nombre total d'arrestations varie de 74 à 80, selon les sources, sur les deux territoires, pour 90 mandats d'arrestation délivrés. 8 des 62 suspects que la justice américaine souhaitait appréhender sont en fuite. Certaines des personnes visées par ces mandats étaient déjà aux mains de la justice italienne.

La Camorra, mafia locale de Naples, a été entre autres la cible de ces arrestations : parmi les prévenus se trouvent plusieurs responsables de cette organisation, dont Vincenzo Licciardi, âgé de 42 ans, dont la recherche par les services de police italiens durait depuis 2004. Cette personne est soupçonnée d'être un des "capi" (chefs) de la Camorra et a été arrêtée en dehors de l'opération "Old Bridge".

À Palerme, les arrestations ont concerné des clans mafieux proches d'un des chefs présumés de Cosa Nostra, Salvatore Lo Piccolo, qui a été arrêté en septembre 2007.

Les leaders de la famille Gambino, implantée aux États-Unis et qui était en difficulté à cause des arrestations de nombre de ses responsables, semblent avoir été arrêtés. La famille Gambino est connue pour avoir fait l'objet de forts soupçons de la justice dans l'enquête de la Pizza Connection, un trafic de drogue des années 80 entre les États-Unis et la Sicile. John D'Amico, l'une des "têtes" de la famille est en fuite, mais Domenico Cefalu, un de ses lieutenants, ainsi qu'un de ses conseillers, Joseph Corozzo, ont été arrêtés. L'arrestation d'un des hommes de main de cette famille, Charles Carneglia, est également à noter.

Les autorités judiciaires italiennes se sont félicitées de ces arrestations, espérant avoir ainsi avoir ébranlé un peu plus les clans mafieux. Le ministre de l'Intérieur italien, Giuliano Amato, a considéré que les forces de police étaient « en train de décapiter l'ensemble des organisations criminelles, même en Campanie », ce dont il les a félicitées.
« Voilà bien la preuve », a estimé de son côté le procureur de New-York, que « le crime organisé continue à exister dans la ville et dans l'État de New York » alors que le chef de la police de New-York reconnaissait que l'opération était un « très gros coup ».

Parmi les prévenus, on compte : Domenico Cefalu, Joseph Corozzo et Charles Carneglia de la Famille Gambino et leur représentant en Sicile, Francesco Paolo Cali ; Gianni Nicchi de la Cosa Nostra et Vincenzo Licciardi de la Camorra.

Notes

Sources