Angola : deux suspects interpelés après l'attaque du bus de l'équipe de football du Togo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
ContinentAfrica.svg
Les cinq derniers articles


Voir sur Wikipédia
WIKINEWS
AFRIQUE
Localisation de l'Angola

12 janvier 2010. – La police angolaise a annoncé avoir arrêté deux personnes dans le cadre de l'enquête sur l'attaque du bus de l'équipe de football du Togo, qui devait participer à la coupe d'Afrique des nations. Les suspects ont été interpelés dans l'enclave de Cabinda, où a eu lieu l'embuscade. Selon les autorités, ils appartiendraient au Front de libération de l'enclave de Cabinda[1], groupe ayant revendiqué la responsabilité de l'attaque.

Les séparatistes cabindais ont affirmé qu'ils ne visaient pas l'équipe togolaise, mais les forces de sécurité angolaises. Ils ont abattu le chauffeur du bus, le coach-adjoint et le porte-parole des Éperviers togolais, alors que neufs joueurs de la délégation ont été blessés. Le gardien de but, Kodjovi Dodji Obilalé, qui a été blessé, est actuellement hospitalisé en Afrique du Sud. Les médecins ont qualifié son état de stable.

Notes

Voir aussi

Sources