Allocation de rentrée scolaire

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

21 juin 2008. – D'après l'AFP « L'ARS, d'un coût total de 1,3 milliard d'euros, bénéficie à 4,6 millions d'enfants, selon la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). Elle est versée par les Caf, sous conditions de ressources, à chaque rentrée scolaire, pour aider les familles à faire face aux dépenses occasionnées par la rentrée.
Vendredi, la secrétaire d'État à la famille Nadine Morano a précisé que l'ARS resterait de 272,57 euros pour les 5-10 ans à la rentrée 2008. Son montant atteindra 287,57 euros pour les 11-14 ans et 297,57 euros pour les 15-18 ans, soit respectivement 15 et 25 euros supplémentaires par rapport à la rentrée 2007.
 »
Le site de la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) indique les conditions à remplir pour obtenir cette allocation de rentrée scolaire.
D'après l'Unaf, cette allocation était de 263,28 € en 2005 (environ 2,9 millions de bénéficiaires), de 268,01 € en 2006 (environ 2,8 millions de bénéficiaires) et de 272,57 € en 2007.
Toujours selon l'AFP les réactions sont plutôt positives « Pour le président de la Cnaf, Jean-Louis Deroussen (CFTC), cette mesure est une "satisfaction pour les partenaires sociaux" et prouve que "la branche famille ne sera pas oubliée" par le gouvernement.
"Nous aurions souhaité plus, mais c'est déjà une avancée", s'est aussi félicité François Fondard, le président de la puissante Union nationale des associations familiales (Unaf), qui regroupe quelque 800.000 familles.
Familles de France, favorable à une modulation de l'ARS, avait plaidé pour un montant un peu inférieur pour le primaire, mais portée à 400 euros au lycée.
A l'Union des familles laïques (Ufal), même si "cela va dans le bon sens", on regrette que la modulation ne se fasse pas aussi "en fonction des classes", le coût d'une rentrée en section technologique étant "deux fois supérieur" à celui d'une classe normale.
Seule l'Union des Familles en Europe (UFE, qui représente environ 5.000 familles), estime que cette mesure est une "arnaque", menant à une "perte de pouvoir d'achat de 8 euros pour les enfants en primaire" du fait de l'inflation.
 »
D'après le site VousNousiLs « La CGT s'inquiète, jeudi dans un communiqué, que la réforme de l'allocation de rentrée scolaire (ARS), que le gouvernement entend moduler selon l'âge de l'enfant, ne conduise à une baisse globale de son montant pour les familles. »

Sources