Allemagne : un ancien SS de 88 ans condamné à perpétuité

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de l'Allemagne
Emblème de la SS

24 mars 2010. – Heinrich Boere, un ancien SS de 88 ans, a été reconnu mardi coupable de l'assassinat de trois civils néerlandais en 1944 soupçonnés d'entretenir des « sentiments anti-allemands » et condamné en conséquence à la prison à perpétuité. Il s'agit de l'un des derniers procès de criminels de guerre en Allemagne. Soixante-six ans après les faits, le président du tribunal d'Aix-la-Chapelle Gerd Nohle a estimé que « ces meurtres avaient été commis de façon totalement arbitraire » par Heinrich Boere. Les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité ont un statut juridique particulier, ils sont en effet imprescriptibles.

M. Boere, qui vit depuis 55 ans en Allemagne où il réside aujourd'hui en maison de retraite, s'est présenté en fauteuil roulant à son procès et est resté impassible lors de la lecture du verdict. Il est l'une des dernières personnes à être jugées pour des faits remontant à la Seconde Guerre mondiale. Né à Eschweiler, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, d'un père néerlandais et d'une mère allemande, ses parents déménagèrent à Maastricht dès ses deux ans. Il avait rejoint la Waffen-SS en 1940, à l'âge de 18 ans, après seulement quelques mois d'occupation allemande aux Pays-Bas. En décembre dernier, il s'était défendu à la barre en disant avoir obéi à ses supérieurs. « En tant que simple soldat, j'ai appris à exécuter les ordres. Et je savais que si je n'exécutais pas les ordres, je romprais mon serment et serais exécuté moi-même », avait-il déclaré.

Comme les avocats d'Heinrich Boere ont décidé de se pourvoir devant la Cour Suprême allemande et pourraient même aller devant une Cour européenne des droits de l'homme et que cela pourrait prendre des années, M. Boere reste donc libre pour le moment. Mais pour le procureur, « quant à savoir s'il purgera sa peine, la question reste posée, mais ce n'est pas le principal. Il y a une portée symbolique. Ce que nous voulions avant tout, et nous l'avons obtenu, c'est une condamnation. La culpabilité de ses actes est confirmée, et c'est significatif ».

M. Boere avait déjà été condamné à mort par contumace par un tribunal d'Amsterdam en 1949, une peine ensuite commuée en prison à vie. Également déchu de sa nationalité néerlandaise à cette occasion, il n'a jamais purgé sa peine, car, en 1983, un tribunal allemand avait refusé son extradition vers les Pays-Bas, puis, en 2007, un autre tribunal avait refusé qu'il purge sa peine en Allemagne, car il avait été jugé par contumace. Il a finalement été inculpé directement en Allemagne en 2008.

Sources



  • Page Allemagne de Wikinews Page « Allemagne » de Wikinews. L'actualité allemande dans le monde.