Allemagne : un Vert pour la première fois à la tête d'un Land

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Winfried Kretschmann, en 2010.

12 mai 2011. – C'est une première dans l'histoire politique allemande, Winfried Kretschmann, tête de liste des Verts allemands aux dernières élections régionales du 27 mars, a été élu hier ministre-président du Land de Bade-Wurtemberg par l'assemblée régionale (Landtag) avec 73 voix sur 138 ; deux voix issues de l'opposition se sont tournées en sa faveur. Les Verts y avaient obtenu leur meilleur score jamais enregistré à une élection, qu'elle soit locale ou fédérale, avec 24,2 %, soit plus du double de celui enregistré cinq ans plus tôt (11,69 %). Son arrivée au pouvoir met, en outre, fin à 58 ans de gouvernement chrétien-démocrate dans ce Land. « Toute l'Allemagne suit de près cette expérience inédite », écrit le journal Frankfurter Rundschau.

Le programme des Verts devra faire face les cinq prochaines années dans un Land où les grands groupes automobiles sont très présents. La sortie accélérée du nucléaire, une mutation écologique et sociale de l'économie, la consolidation des finances publiques, la réforme de l'éducation et la tenue d'un référendum sur « Stuttgart 21 », ce projet ferroviaire et urbain visant à complètement réagencer et moderniser le nœud ferroviaire de Stuttgart, sont autant de sujets qui guideront le nouveau gouvernement.

Ils ont d'ores et déjà pour cela formé une coalition avec le Parti social-démocrate (SPD[1]) dont le chef de file, Nils Schmid, devient ministre de l'Économie et des Finances. Crédités de 23,1 % lors des élections, ils disposent ainsi ensemble de 71 sièges contre 60 pour l'Union chrétienne-démocrate (CDU[2]) et 7 pour le Parti libéral-démocrate (FDP[3]).

Notes

Sources



  • Page Allemagne de Wikinews Page « Allemagne » de Wikinews. L'actualité allemande dans le monde.