Allemagne : le SPD remporte la majorité absolue à Hambourg

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'ancien ministre fédéral du Travail, Olaf Scholz, a mené le Parti socialiste pour cette élection.
Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 23 février 2011, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.

21 février 2011. – Les conservateurs d'Angela Merkel ont perdu la ville-Land de Hambourg lors du premier tour des sept scrutins régionaux de 2011, cette défaite va compliquer la tâche de la chancelière allemande. Les sociaux-démocrates du SPD[1], l'opposition fédérale, ont réussi à reprendre leur ancien bastion à la droite à qui ils l'avait abandonné il y a tout juste 10 ans. Le parti obtient 48,3 % des voix contre 21,9 % pour la CDU[2], « c'est un résultat très, très impressionnant » s'est félicité le vainqueur, Olaf Scholz.

Majorité absolue

Le futur maire de la seconde ville d'Allemagne, âgé de 52 ans, est devenu le nouveau héros d'une gauche allemande qui tâche de reprendre la main. Sur le plan national, le SPD se frotte les mains et espère un effet domino pour les six autres scrutins régionaux à venir dans l'année. En effet, chaque victoire dans un parlement régional permet d'enregistrer des voix supplémentaires au Bundesrat, l'assemblée représentante des länders. Avec cette défaite, le parti de la chancelière Merkel ne dispose plus que de 31 voix sur 69 à la chambre haute du parlement. Néanmoins, le jeu des alliances au Bundesrat pourrait limiter les pertes et le risque de l'obstruction systématique.

Les libéraux de retour à l'assemblée régionale

Cinq partis seront représentés à l'assemblée régionale. Les Verts y demeureront la troisième force politique avec 11,2 % des voix et 14 sièges. Le parti libéral y effectue, quant à lui, son retour après sept années d'absence. Il a obtenu 6,6 % des voix et 9 sièges. Enfin, Die Linke, avec 6,4 % des voix, y disposera de 8 sièges. À noter que des partis ne font pas leur entrée au parlement comme le Parti pirate qui connait néanmoins une augmentation de 2,1 % du nombre de voix.

Après le prochain scrutin en Saxe-Anhalt le 20 mars, ce sera surtout celui du 27 mars, dans le land du Bade-Wurtemberg, que la CDU devra à tout prix défendre, car c'est une région stratégique qu'elle dirige depuis 58 ans.

Résultats

Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 1 643 713 48,3 % + 14,2 62 + 17
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 741 271 21,9 % - 20,7 28 - 28
Liste verte alternative Hambourg (GAL) 380 291 11,2 % + 1,6 14 + 2
Parti libéral-démocrate (FDP) 226 161 6,6 % + 1,8 9 + 9
Die Linke 218 104 6,4 % ± 0 8 ± 0
TOTAL (participation : 57,0 %) 3 209 540 94,4 % n/a 121 n/a
Notes

Sources



  • Page Allemagne de Wikinews Page « Allemagne » de Wikinews. L'actualité allemande dans le monde.