Allaoui, premier ministre irakien, survit à une cinquième tentative d'assassinat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dr. Iyad Allaoui, premier ministre sortant d'Irak

21 avril 2005. – Iyad Allaoui, premier ministre sortant d'Irak a échappé à une attaque kamikaze mercredi à 23h (heure locale). Dans cette attaque visant le convoi, alors dans une zone résidentielle, le kamikaze s'est fait exploser au niveau du milieu du convoi, a annoncé le porte-parole du premier ministre.

La bombe a été actionnée par l'attaquant depuis un camion rempli avec du TNT et des mortiers, après que la police eut ouvert le feu sur lui. L'explosion a tué 2 policiers et en a blessé au moins un autre, et était suffisamment importante pour endommager les maisons alentour.

Ceci est la cinquième tentative d'assassinat contre Allaoui. Parmi les précédentes tentatives, une attaque violente en 1978, où un homme armé d'une hache s'était introduit dans la maison et avait presque sectionné la jambe d'Allaoui au niveau du genou et avait aussi blessé le bras de sa femme, qui était en train de dormir.

Allaoui avait reçu dans le passé de nombreuses critiques quant à son aide au gouvernement provisoire d'Irak pendant l'occupation états-unienne.

Un groupe militaire lié à Al-Qaida dirigé par Abou Moussab Zarqaoui, a revendiqué la tentative d'assassinat aujourd'hui jeudi, mais le communiqué diffusé par Internet n'a pas encore été authentifié. Zarqaoui avait indiqué par l'intermédiaire de militants sous son contrôle qu'il offrirait 285 000 $ pour l'assassinat d'Allaoui.

Sources