Afrique du Sud : Thabo Mbeli saisit la justice pour laver son honneur

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thabo Mbeki, ici en 2003.

23 septembre 2008. – Le bras de fer se poursuit au sein de l’ANC, parti au pouvoir en Afrique du Sud, entre le président sortant Thabo Mbeki et Jacob Zuma, leader du parti. Thabo Mbeki, qui doit être remplacé jeudi, à la tête du pays, par le numéro deux de l’ANC, Kgalema Motlanthe, s’est pourvu en justice pour contester les accusations ayant entraîné sa démission. Certains dirigeants de l’ANC lui imputent la responsabilité des ennuis judiciaires de Jacob Zuma.

La semaine dernière, un tribunal de seconde instance de Pietermaritzburg avait déclaré inconstitutionnelles les poursuites engagées contre Jacob Zuma. Selon ce juge, cette action judiciaire avait fait l’objet d’instructions directes du président Mbeki, explique le professeur André Thosmashausen de l’institut de droit international de l’université d’Afrique du Sud, à Prétoria.

Voir aussi

Sources