Afghanistan : un 53e soldat français tué en mission

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de la région de Kapisa.

9 janvier 2011. – D'après un communiqué de l'Élysée, un caporal-chef du Régiment d'infanterie-chars de marine (RCIM) a été tué hier en Afghanistan, « touché par une explosion alors qu'il se trouvait à proximité de son véhicule blindé » dans la région de Tagab en Kâpîssâ. Deux autres soldats ont été blessés. Originaire de Poitiers, le militaire devient le 53e soldat français tué sur le sol afghan depuis le début de l'intervention étrangère, en 2001.

La région de Kâpîssâ abrite le Groupement tactique interarmes de Kâpîssâ sous commandement français, comprenant une composante de commandement, une composante d’appui (comprenant génie, appui feu, transmission, maintenance, santé, etc.) et 2 sous-groupes d'infanterie blindée. Depuis son implantation à l'été 2008, le groupement a perdu 12 soldats.

Nicolas Sarkozy a exprimé son émotion, et a tenu à réaffirmer « la détermination de la France à continuer d'œuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité » en Afghanistan. L'année dernière, 700 soldats étrangers y ont été tués ; 3 850 soldats français sont déployés en Afghanistan.

Pertes françaises depuis le début de l'engagement en Afghanistan
Année Faits de guerre Autres Total
2001 0 0 0
2002 0 0 0
2003 0 0 0
2004 0 3 3
2005 1 1 2
2006 6 0 6
2007 2 1 3
2008 11 0 11
2009 6 5 11
2010 14 2 16
2011 1 0 1

Sources