Afghanistan : prorogation d'un an du mandat de la Mission d'assistance des Nations unies

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation de l'Afghanistan

25 mars 2007. – Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé, vendredi 23 mars 2007, dans sa résolution 1745 (2007), adoptée à l'unanimité au cours de sa 5645e séance, de proroger d'une année le mandat de la Mission d'assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA), soit jusqu'au 23 mars 2008.

Le Conseil s'est notamment déclaré « préoccupé par l'état de la sécurité dans le pays » et a insisté sur le fait qu'il reviendrait à la MANUA de « promouvoir un engagement international plus cohérent » en faveur de l'Afghanistan. Le Conseil appelle en outre le gouvernement afghan à intensifier ses efforts dans la lutte pour la sécurité des populations et à « poursuivre la réforme de l'administration publique et de la justice pour que celle-ci soit équitable et transparente », et souhaite que la coopération entre l'Afghanistan et ses partenaires, notamment dans les domaines de l'économie et du développement, soit intensifiée, en vue de « parvenir à la pleine intégration de l'Afghanistan dans la dynamique régionale et dans l'économie mondiale ». Dans les efforts en matière de sécurité, le Conseil ne néglige pas l'aide que peuvent apporter aux autorités afghanes les troupes de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS-OTAN) et de la coalition de l'« opération Liberté immuable » sous commandement américain, auxquelles le Conseil assigne la tâche de « continuer à faire face à la menace que font peser les membres d'Al-Qaïda, les Taliban et d'autres groupes extrémistes, ainsi que la pègre ».

La MANUA avait été créée le 28 mars 2002, par la résolution 1401 (2002), au cours de la 4501e séance du Conseil de sécurité [1]. Prévue à l'origine pour une durée de douze mois, son mandat avait été proprogé à plusieurs reprises.

Carte de l'Afghanistan

Le 19 mars, Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, avait rendu public son rapport semestriel sur la situation en Afghanistan et les activités de la MANUA. Ce rapport de 20 pages, daté du 15 mars et adressé conjointement à l'Assemblée générale de l'ONU et au Conseil de sécurité, était titré « La situation en Afghanistan et ses conséquences pour la paix et la sécurité » et avait été examiné le lendemain par le Conseil de sécurité.

Le secrétaire général pointait une certaine aggravation de la violence en Afghanistan, relevant par exemple que, durant la période allant du 1er septembre 2006 au 25 février 2007, on avait compté 2 732 morts dans des violences, ainsi qu'un doublement du nombre d'« incidents » survenus au cours des mois d'hiver, par rapport à la même période un an auparavant. Il observait en outre que les insurgés pourraient être « encouragés par leurs succès stratégiques plutôt que découragés par leurs échecs tactiques » et avait déploré le fait que, selon ses vues, « l'insécurité demeure le principal obstacle à la réalisation des droits de l'homme en Afghanistan », mais également les très faibles avancées dans les droits des femmes ainsi que la progression inquiétante de la culture du pavot et de l'économie liée à sa transformation pour le trafic de stupéfiant. Ban Ki-moon avait conclu en estimant, parmi d'autres considérations que « l'heure est venue pour la communauté internationale de reconfirmer son engagement en faveur de l'Afghanistan et d'agir rapidement pour consolider les résultats obtenus au cours des six dernières années » et en recommandant une prorogation de 12 mois du mandat de la MANUA, appelée à « faire porter ses efforts sur la cohérence de l'engagement international », à renforcer « son rôle en matière de coordination humanitaire » et à renforcer « sa participation à la protection et à la promotion des droits de l'homme ».

Notes

Sources

Sources francophones