Afghanistan : la mission des troupes britanniques prendra près de 40 ans

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

8 août 2009. – La mission britannique militaire en Afghanistan prendra plusieurs dizaines d'années pour non seulement lutter contre le terrorisme, mais aussi pour reconstruire l'État afghan, a annoncé samedi le futur nouveau commandant en chef de l'Armée de terre britannique David Richards, interviewé par le Times.

« Le rôle de l'armée britannique évoluera, mais le processus complet [du soutien à la restauration du pays] pourrait prendre entre 30 et 40 ans », a expliqué le général.

En ce moment, le contingent britannique en Afghanistan, disposé essentiellement dans sa province sud, compte 9 000 soldats.

M. Richards a déclaré que l'engagement de la Grande-Bretagne auprès de la force internationale de l'OTAN en Afghanistan (ISAF) visait aussi à restaurer l'État afghan, sa démocratie et la vie normale pour ses citoyens.

« On n'a besoin de faire la guerre qu'à l'étape intermédiaire, le Royaume-Uni résolu à jouer son rôle dans le développement et la restauration de la sécurité », a affirmé le général britannique, tout en avouant qu'il était difficile de faire une estimation de futures pertes de ses troupes qui ne cesseraient d'augmenter.

« Mais la victoire est possible », a-t-il estimé. « Le résultat de cette guerre est difficile à prédire, ce ne sera sans doute pas une victoire complète, pareille à celle remportée dans une petite guerre intestine. Ici, nous aurons besoin d'investir considérablement en temps et en argent. Et il s'agit de comprendre que nous n'avons nullement l'intention de transformer l'Afghanistan en Suisse », a conclu M. Richards.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Afghanistan : la mission des troupes britanniques prendra près de 40 ans (Défense) » datée du 8 août 2009.

Source