Affaire Litvinenko : Londres réitère sa demande d'extraditon d'Andreï Lougovoï

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16 octobre 2008. – La Grande-Bretagne a une nouvelle fois insisté jeudi sur l'extradition du Russe Andreï Lougovoï, soupçonné d'implication dans l'empoisonnement à Londres de l'ex-agent des services de sécurité russes Alexandre Litvinenko.

« La position de la Grande-Bretagne reste nette et précise: il (Andreï Lougovoï) doit comparaître devant la justice britannique », a déclaré Anne Pringle, la nouvelle ambassadrice du Royaume-Uni, lors de sa première conférence de presse à Moscou.

Londres « a présenté d'importantes informations qui sont largement suffisantes pour son extradition », a poursuivi la diplomate.

Alexandre Litvinenko, ex-officier du Service fédéral de sécurité (FSB) russe naturalisé en Grande-Bretagne, est décédé en novembre 2006. Il aurait été empoisonné au polonium-210, substance hautement radioactive, selon les autorités britanniques qui n'ont pas jusqu'à présent publié les résultats de l'autopsie. La Grande-Bretagne impute la responsabilité du meurtre à l'homme d'affaires russe Andreï Lougovoï et demande son extradition, tandis que ce dernier rejette catégoriquement les accusations, les qualifiant de politiquement motivées. La Russie a refusé d'extrader Andreï Lougovoï conformément à la Constitution qui exclut l'extradition des citoyens russes.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Litvinenko : Londres insiste sur l'extradition d'Andreï Lougovoï » datée du 16 octobre 2008.

Sources