11 septembre 2001 : les services de renseignements français avaient alerté leurs homologues américains

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau d'Al-Qaida

17 avril 2007. – Le journal Le Monde a publié un long article, hier, concernant une « note » de 328 pages relatant les activités terroristes d'Al-Qaida. Ce document, « une véritable encyclopédie », selon le quotidien du soir, relate, avec précision, certains préparatifs de cette organisation.

Le dossier y relatait, huit mois avant les sanglants attentats du 11 septembre 2001, un détournement d'avion projeté par l'équipe Ben Laden, notamment au départ de Francfort.

La DGSE savait à peu près tout sur cette organisation, notamment sur les ramifications en Europe et dans le Maghreb, ainsi que sur leur mode de recrutement. Selon les fac-similés publiés par Le Monde, on peut y lire « Selon les services ouzbeks de renseignement, le projet d'un détournement d'avion semble avoir été discuté en début d'année 2000 lors d'une réunion à Kaboul entre des représentants de l'organisation d'Oussama Ben Laden… »

En effet, c'est depuis 1995 qu'une cellule « Oussama Ben Laden » avait été mise en place au sein des services de renseignements français. Tout a avait été retranscrit dans cette note avec une précision d'horloger suisse. C'est alors que fut prise la décision d'informer la CIA des renseignements obtenus.

M. Lorenzi, chef de cabinet du diriecteur de la DGSE jusqu'en août 2001 précise ; « Il faut se rappeler , que jusqu'en 2001, le détournement d'avion n'a pas la même signification qu'après le 11-Septembre. A l'époque, cela implique de forcer un appareil à se poser sur un aéroport pour mener des négociations. On est habitué à gérer ça. »

Les attaques attribuées à Al-Qaida

Du côté américain, c'est l'amnésie totale. Toujours selon le même quotidien, « De l'autre côté de l'Atlantique, deux anciens agents de la CIA spécialistes d'Al-Qaida, que nous avons sollicités, ne se souviennent pas d'alertes particulières envoyées par la DGSE. Ni Gary Berntsen, rattaché à la direction des opérations de l'agence de 1982 à 2005, ni Michael Scheuer, ancien responsable de l'unité Ben Laden au siège de la CIA, n'ont gardé en mémoire des informations spécifiques en provenance de la DGSE. »

Selon le rapport de la Commission d'enquête du Congrès publié en juillet 2004, le FBI et la CIA ont été pointés du doigt sur leur incapacité « d'agréger des données éparses visant certains membres des commandos du 11-Septembre. À aucun moment la commission n'a évoqué la possibilité que la CIA aurait répercuté au pouvoir politique, dès janvier 2001, des renseignements émanant des services français sur le choix tactique d'Oussama Ben Laden d'organiser des détournements d'avions américains visant certains membres des commandos du 11-Septembre. »

Enfin, la note de la DGSE met en évidence l'absence de volonté des autorités saoudiennes d'apréhender Ben Laden quand elles en avaient la possibilité.

Sources