États-Unis : le chef d'un groupe séparatiste musulman abattu par le FBI

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

29 octobre 2009. – Le chef d'un groupe séparatiste musulman Luqman Abdullah, âgé de 53 ans, a été tué mercredi aux États-Unis lors d'une opération spéciale du Bureau fédéral d'investigation (FBI), a annoncé jeudi un porte-parole du FBI.

L'incident a eu lieu dans un dépôt non loin de Détroit (Michigan) où les agents du FBI venaient pour arrêter 11 membres d'un groupe radical sunnite, accusés de détention et de vente illégale d'armes et des marchandises volées.

Selon les données des forces spéciales, Luqman Abdullah était iman d'un groupe radical visant à établir un État indépendant soumis à la charia à l'intérieur des États-Unis. Lors de ses sermons, Abdullah utilisait une rhétorique antigouvernementale. Certains de ses adeptes, dont la majorité était des Afro-Américains, se sont convertis à l'islam en prison.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Palestine : le Hamas craint les élections (Affaires étrangères palestiniennes) » datée du 29 octobre 2009.

Sources


  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.