États-Unis : le Pentagone rejette l'appel de Pékin en faveur de gestes pour détendre les relations militaires

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bâtiment du Pentagone

15 mars 2010. – Le Pentagone[1] a rejeté l'appel du gouvernement chinois à prendre des mesures pour améliorer ce que Pékin qualifie de « relations militaires stagnantes ».

Après l'annonce, en janvier dernier, d'une vente d'armes d'une valeur de 6 milliards de dollars à Taïwan et à la suite d'un entretien entre le président Barack Obama et le Dalaï-lama en février, la Chine a suspendu la majorité de ses échanges militaires avec les États-Unis. Plusieurs responsables gouvernementaux, cités par Le Quotidien du Peuple, estiment que les États-Unis doivent faire « des gestes réels » pour une normalisation des relations militaires entre les deux pays.

Ces demandes ont été rejetées par le colonel Dave Lapan, porte-parole du Pentagone : « Je ne pense pas que nos relations stagnent. Nous avons pris note de la réaction chinoise à la vente d'armes à Taïwan. Cela ne nous a pas empêché de chercher à maintenir nos échanges, et comme le secrétaire à la Défense l'a mentionné, de tenter d'améliorer les relations entre nos deux armées ».

Les relations militaires entre la Chine et les États-Unis s'étaient améliorées ces dernières années, non sans difficultés, affirme VOA News. Plusieurs décisions et incidents ont freiné leur développement, et les responsables américains ont demandé davantage de cohérence à ce niveau.

La Chine a considérablement augmenté ses dépenses consacrées à la Défense nationale dans le but de moderniser sa force militaire. La croissance économique a permis de mettre en place une armée moderne qui, selon les analystes, pourrait un jour concurrencer la présence militaire américaine en Asie. Les responsables américains prétendent qu'à l'avenir, des échanges réguliers à tous les niveaux pourraient diminuer les risques de malentendus ou de confrontations.

Une prochaine visite à Pékin du secrétaire à la Défense Robert Gates était prévue, mais a été reportée à une date indéterminée, a fait savoir Le Quotidien du Peuple.

Notes

Voir aussi

Sources