États-Unis : Boeing remporte le contrat des ravitailleurs au dépend d'EADS

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le constructeur américain remporte le contrat de renouvellement des appareils de ravitaillement de la flotte américaine face à EADS.

25 février 2011. – Le Pentagone a fait son choix. C'est donc la fin d'un feuilleton qui aura duré plus de huit ans, qui représente un contrat de plus de 30 milliards de dollars pour le constructeur américains Boeing. Après des années de rebondissements politico-juridiques, c'est bel et bien Boeing qui, pour la deuxième fois, remporte le contrat de renouvellement des avions ravitailleurs de l'US Air Force. Ce contrat porte sur 179 appareils, dont le premier lot de 18 appareils devra être livré d'ici 2017.

Le groupe européen EADS présentait la version militaire de son A330, le KC-45, comme étant « le seul véritable avion-ravitailleur déjà en activité », car le modèle défendu par son concurrent n'est pas encore disponible. Airbus devait également ouvrir des usines sur le territoire américain pour remplir ce contrat et ainsi engendrer 48 000 emplois.

« On est déçu et perplexe. On s'interroge sur les raisons pour lesquelles on a perdu. Je crois que l'US Air Force a indiqué hier soir que c'était une question de prix » déclarait vendredi le président exécutif Louis Gallois.

Le dirigeant attend le "débriefing" de lundi pour connaître les motivations de Washington et décider de faire appel ou non. Il dispose de dix jours.

La stratégie du constructeur aéronautique pourrait maintenant être de se positionner sur d’autres contrats. En effet, l’armée américaine aura bientôt besoin d’avions cargo-militaires de moyenne capacité. Et avec son A400M, Airbus n’aura pas de concurrent américain et pourra donc devenir un gros client de l’US Air Force.

Sources



  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.