Émeutes en Grèce : Caramanlis promet le retour au calme

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue d'Athènes

8 décembre 2008. – Le premier ministre grec Costas Caramanlis a promis, lundi, de prémunir le pays contre les troubles, rapporte le correspondant de RIA Novosti à Athènes.

Les troubles en Grèce ont débuté samedi après la mort d'un adolescent de 15 ans tué dans un affrontement entre une patrouille de police et un groupe d'anarchistes. Au moins 90 édifices ont été incendiés dans tout le pays et des dizaines de personnes ont été blessées. Les heurts entre les forces de l'ordre et les manifestants se poursuivent toujours dans plusieurs villes grecques.

Costas Caramanlis

« Nous ne pouvons tolérer ni ne tolérerons les bouleversements inacceptables et dangereux résultant de cet épisode tragique. L'État protégera ses citoyens, il défendra la société », a déclaré M. Caramanlis.

« J'ai demandé au ministre de l'Economie et des Finances d'indemniser intégralement les victimes dont les biens ont été détruits ou endommagés », a-t-il ajouté.

Après avoir exprimé ses condoléances à l'occasion de la mort de l'adolescent, le premier ministre a toutefois souligné que des « éléments extrémistes » ont profité de cet événement pour porter atteinte à l'ordre public.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Troubles en Grèce: Caramanlis promet le retour au calme » datée du 8 décembre 2008.

Sources


  • Page Grèce de Wikinews Page « Grèce » de Wikinews. L'actualité grecque dans le monde.