Émeutes du Xinjiang : 6 nouvelles condamnations à mort

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 octobre 2009. – Le tribunal populaire de la ville d'Urumqi, qui traite les dossiers des participants aux émeutes dans la province du ayant fait 197 morts, a annoncé six nouvelles peines capitales et trois condamnations à la prison à vie, a annoncé jeudi l'agence Chine nouvelle.

Entre le 5 et le 10 juillet dernier, les émeutes avaient opposé les Ouïghours, l'ethnie turcophone prédominante au Xinjiang, et les Hans, « chinois de souche » faisant 197 morts et plus de 1 600 blessés. Pékin a accusé le Congrès mondial des Ouïghours, basé en Allemagne, d'avoir fomenté les émeutes.

Lundi, la justice chinoise avait déjà annoncé six condamnations à mort. Trois personnes reconnues coupables de « crimes graves avec violences » ont été condamnées à la peine capitale. Trois autres personnes ont été condamnées à mort, la sentence étant exécutoire en un délai de deux ans. Par ailleurs, trois personnes ont écopé de la prison à vie.

La province du Xinjiang est limitrophe de l'w:Afghanistan et du Pakistan, aussi la menace terroriste est-elle importante dans la région. Un groupuscule séparatiste, le Turkestan oriental, accusé par Pékin de vouloir scinder la région, est actif dans la province.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Emeutes du Xinjiang : 6 nouvelles condamnations à mort (agence) » datée du 15 octobre 2009.

Sources


  • Page Chine de Wikinews Page « Chine » de Wikinews. L'actualité chinoise dans le monde.