Élections régionales françaises de 2010 : Georges Frêche a le champ libre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikinews France regional with colours.svg
WIKINEWS
Régionales 2010
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet
Georges Frêches en 2008.

9 décembre 2009. – « Sur le cas de Georges Frêche, ce n’est pas le bilan de la gauche rassemblée et des écologistes en Languedoc-Roussillon qui pose problème, mais c’est vrai que quelques fois, par son mode de gouvernance et par ses déclarations, Georges Frêche malmène le rassemblement possible de la gauche », précise Claude Bartolone lors du point presse du Parti socialiste et que les « communistes et les écologistes » ne souhaitent pas de « rassemblement autour de Georges Frêche », et que le parti socialiste s'en remet « au choix des militants ».

Le parti socialiste, s'en remettant aux militants, ne proposera pas d'investiture officielle. Martine Aubry explique que le parti « [n'entérina] pas sa candidature, réellement cette candidature nous a posé un certain nombre de questions ».

Dans le Languedoc-Roussillon, lors du vote des militants du Parti socialiste, 90 % des votes le soutenaient.

Georges Frêche avait été exclu du Parti socialiste en 2007 après avoir traité de « sous-hommes » des harkis.

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.