Aller au contenu

Élection présidentielle française de 2012 : Maxime Verner propose la suppression de plusieurs taxes

Ceci est une page protégée.
Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
WIKINEWS
Présidentielle 2012
Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet

Publié le 9 janvier 2012
Maxime Verner, le plus jeune candidat à l'élection présidentielle, propose de « supprimer les charges sociales (patronales et salariales), l’impôt sur les sociétés et la TVA », annonce-t-il sur son site Internet aujourd'hui.

Le président Nicolas Sarkozy, lors des vœux du 31 décembre 2011, expliquait sa vision de la TVA sociale par le besoin de « financement de notre protection sociale », expliquant que celui-ci « ne peut plus reposer principalement sur le travail, si facilement délocalisable. Il faut alléger la pression sur le travail et faire contribuer financièrement les importations qui font concurrence à nos produits avec de la main-d’œuvre à bon marché (...). J'écouterai les propositions des partenaires sociaux puis nous déciderons ».

De par ce fait, il s'oppose à la TVA sociale, que propose le gouvernement français et qui sera discutée dans les prochains jours lors du sommet pour l'emploi du 18 janvier prochain, la qualifiant de « dépassée et insuffisante pour relancer la croissance ». Pour cela, il propose de « remettre à plat [la] fiscalité [française] et créer une contribution pour la croissance que chaque entreprise, française comme étrangère, paierait sur ses produits vendus uniquement en France, à hauteur de 10 % pour les biens et 18 % pour les services ». Et que cela « nous [permettra] de renouer avec la compétitivité de nos entreprises et d’atteindre le plein-emploi, tout en revalorisant le pouvoir d’achat de 30 %, et de désendetter notre pays en dix ans ».

Le candidat a d’ailleurs ajouté qu'il fera d'autres propositions le mercredi 11 janvier 2012.

Sources


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.