Élection présidentielle française de 2012 : Marine Le Pen atteint des records dans le bassin minier

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marine Le Pen chante la Marseillaise le 15 avril 2012 à Hénin-Beaumont, une semaine avant le premier tour de l'élection présidentielle.
Carte des concessions et des fosses du bassin minier.

23 avril 2012. – Marine Le Pen, présidente du Front national et candidate à l'Élection présidentielle de 2012 a réalisé des scores très élevés dans de nombreuses communes du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, un bastion traditionnellement communiste et socialiste.

Avec 17,90 % des voix au niveau national, 21,91 % dans le Nord, et 25,53 % dans le Pas-de-Calais, ses résultats sont relativement élevés dans la région, où 517 115 électeurs l'ont choisie. Dans le bassin minier, elle obtient 29,44 % des voix à Anzin, 32,67 % à Bruay-sur-l'Escaut, 35,40 % à Fresnes-sur-Escaut, 25,92 % à Condé-sur-l'Escaut, 29,37 % à Vieux-Condé, 28,18 % à Raismes, 25,90 % à Denain, 25,98 à Escaudain, 30,33 % à Abscon, 26,02 % à Somain, 27,35 % à Aniche, 26,68 % à Pecquencourt, 30,06 % à Lallaing, 28,35 à Roost-Warendin...

Dans le Pas-de-Calais, les scores sont très élevés autour d'Hénin-Beaumont, dans cette commune, Marine Le Pen recueille d'ailleurs 35,48 % des voix. Elle obtient dans les communes aux alentours 32.79 à Billy-Montigny, 27,40 % à Carvin, 33,59 % à Courcelles-lès-Lens, 28,92 % à Courrières, 31,71 % à Dourges, 35,83 à Drocourt, 33,08 à Fouquières-lès-Lens, 31,81 % à Harnes, 31,76 % à Montigny-en-Gohelle, 32,24 % à Noyelles-Godault, 30,80 à Noyelles-sous-Lens, 29,43 % à Oignies, 29.26 % à Sallaumines, 30,74 % à Méricourt... dans de nombreux cas, la candidate frontiste arrive en première position, devant le candidat socialiste. Plus à l'ouest dans le bassin minier, le Front national réalise 26,83 % des voix à Lens, 29,04 % à Liévin, 29,32 % à Loos-en-Gohelle, 29,06 % à Bully-les-Mines, 34,70 % à Grenay, 27,66 % à Nœux-les-Mines, 29.99 % à Barlin, 29,67 % à Haillicourt, 27,36 % à Bruay-la-Buissière, 27,84 % à Calonne-Ricouart, 29,29 % à Auchel et 30,91 % à Marles-les-Mines.

Toutes ces communes présentent le point commun de ne jamais s'être vraiment relevées après la fermeture des mines et des industries connexes. Le taux de chômage y est en effet bien plus élevé qu'au niveau national. Steeve Briois indique que ces chiffres, comme ceux obtenus au niveau national, traduisent de la part des populations une adhésion au programme du Front national, et non pas un vote de contestation.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.