Échec du plan d’aide aux constructeurs automobiles américains

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

15 décembre 2008. – Le chef de la majorité au Sénat, le démocrate Harry Reid, a constaté hier soir l’échec des négociations. « C’est terminé » a-t-il dit. « Nous n’avons pas été en mesure de franchir la ligne d’arrivée ».

Un noyau de sénateurs républicains faisait obstacle à la mesure, et même les plaidoyers du président George Bush et du président élu Barack Obama n’ont pas réussi à leur faire changer d’avis. Les divergences entre démocrates et républicains étaient trop substantielles, a fait valoir M. Reid, disant que c’était une grande perte pour le pays.

Les démocrates ne disposaient pas des 60 votes nécessaires pour imposer l’adoption du plan et le texte a été rejeté lors d'un vote de pure forme.

Les sénateurs républicains ont expliqué que les pourparlers ont échoué parce que le syndicat des travailleurs du secteur automobile, le United Auto Workers, a refusé de fixer la date à laquelle les réductions salariales prendraient effet en 2009.

Le plan de sauvetage prévoyait une aide d’au moins 14 milliards de dollars aux trois grands constructeurs automobile – General Motors, Ford et Chrysler.

L’administration Bush s’est dite déçue par l’échec du plan, faisant valoir que c’était le meilleur moyen d’éviter des banqueroutes désordonnées. La Maison Blanche étudie ses options.

Sources


  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.