« Survivre avec les loups » : l'histoire n'y a pas survécu

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikipedia-logo.png
Wikipédia propose une ou plusieurs pages encyclopédiques : Survivre avec les loups sous licence Creative Commons
Livre Ouvert.jpg

29 février 2008. – C'était une belle histoire, racontée dans un livre puis un film. L'histoire d'une petite fille juive, rescapée de la Shoah, qui a parcouru 3 000 kilomètres à pied, et a été adoptée par une meute de loup.

Mais voilà l'histoire qui devait se passer en 1941 a intrigué beaucoup d'historiens et de membres de la communauté juive, qui ont relevé incohérences sur incohérences. Après s'être retrouvée au cœur d'une polémique en Belgique, l'héroïne, qui a 70 ans aujourd'hui, Misha Defonseca n'a eu d'autres choix que d'avouer son mensonge.

« Je demande pardon à tous ceux qui se sentent trahis » a-t-elle déclaré dans le journal Le Soir de vendredi. « Ce livre, cette histoire, c'est la mienne. Elle n'est pas la réalité réelle, mais elle a été ma réalité, ma manière de survivre ».

Ce livre, publié en 1997, traduit en dix-huit langues, et vendu en plusieurs millions d'exemplaires a même été adapté au cinéma par Véra Belmont, cinéaste française.

D'après son acte de naissance, Misha Defonseca serait née en 1937, elle aurait donc eu quatre ans au moment de son périple et non huit comme indiqué dans le livre. Ses parents, issus d'une famille belge les De Wael, ont bien été déportés et assassinés pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais n'étaient pas juifs comme prétendu, plutôt résistants.

Misha Defonseca, qui, jusqu'à mercredi,se disait blessée, a fini par avouer « Oui, je m'appelle Monique De Wael, mais depuis que j'ai quatre ans, je veux l'oublier. Mes parents ont été arrêtés quand j'avais quatre ans. J'ai été recueillie par mon grand-père puis par mon oncle. (…) A part mon grand-père, j'ai détesté ceux qui m'avaient accueillie. Ils me traitaient mal. C'est vrai que, depuis toujours, je me suis sentie juive et plus tard, dans ma vie, j'ai pu me réconcilier avec moi-même en étant accueillie par cette communauté. (…) Alors, c'est vrai que je me suis racontée, depuis toujours, une vie, une autre vie, une vie qui me coupait de ma famille, une vie loin des hommes que je détestais. C'est aussi pour cela que je me suis passionnée pour les loups, que je suis entrée dans leur univers. Et j'ai tout mélangé. »

Son avocat Marc Uyttendaele déclare « Toute sa sa vie est un mélange de souvenirs de réalité et d'un univers intime qui s'est décalé de la réalité. Sa vérité n'était pas vraiment la vérité, ça lui a totalement échappé. »

Misha Defonseca qui ne désirait pas publier cette histoire, se dit avoir été obligée de le faire à la suite d'un contentieux financier avec son éditrice américaine, Jane Daniel.

Bernard Fixot, éditeur du livre, se dit consterné par cette histoire. « Elle va payer très cher tout cela. Je me sens coupable de ne pas avoir tout vérifié », a-t-il ajouté.

Sources


  • Page Belgique de Wikinews Page « Belgique » de Wikinews. L'actualité belge dans le monde.