Royaume-Uni : vers l'indépendance de l'Écosse ?

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le drapeau national de l'Ecosse et sa localisation en Grande-Bretagne.
 
Le drapeau national de l'Ecosse et sa localisation en Grande-Bretagne.
Le drapeau national de l'Ecosse et sa localisation en Grande-Bretagne.

15 janvier 2012. – Le Premier ministre britannique David Cameron a donné son feu vert le 10 janvier à la tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse, comme le demande le Parti national écossais (SNP[1]), majoritaire au parlement d'Édimbourg. Pour autant, les jeux ne sont pas fait. D'autant plus qu'à la suite de la déclaration du Premier ministre écossais Alex Salmond de vouloir organiser ce scrutin en 2014, « Londres et Édimbourg se dirigeaient tout droit vers la crise constitutionnelle hier soir [le 11 janvier] », rapporte le quotidien The Times. Un « camouflet » pour David Cameron, qui voudrait qu'il se tienne un an plus tôt, précise le journal.

En mai 2011, les nationalistes ont fait leur entrée au parlement écossais en remportant une majorité absolue lors des élections parlementaires écossaises, obtenant 69 sièges sur 129. Par ailleurs, le Premier ministre Alex Salmond a dirigé par deux fois le parti avant d'être élu en 2007. Ces derniers se heurtent au gouvernement de coalition de David Cameron. C'est l'organisation lui-même du référendum et dans un premier temps sa date qui font débat.

Et les arguments sont de tailles. En effet, le gouvernement régional écossais dispose d'une large majorité de sièges tandis que David Cameron a obtenu sa majorité parlementaire grâce à 45 % des voix dans un scrutin qui a mobilisé à peine plus d'un Écossais sur deux. Armé du droit constitutionnel, le gouvernement de Londres fait valoir que la Constitution lui garantit la priorité en la matière. Sur ce point, il n'est pas impossible que le conflit soit porté devant la Cour suprême.

Néanmoins, il est loin d'être certain qu'une majorité de l'électorat écossais suivent les nationalistes qui voient dans le pétrole de la mer du Nord et l'autonomie politique les deux leviers permettant de régler enfin toutes les difficultés. L'Écosse dispose par ailleurs déjà depuis 1998 d'une large autonomie et de son propre gouvernement, sans pouvoir toutefois contrevenir aux principes de la souveraineté britannique.

Historiquement, l'Écosse et l'Angleterre forment ensemble le Royaume-Uni depuis 1707, à la date de signature de l'Acte d'Union. Puis, ils ont été rejoint par le pays de Galles et l'Irlande du Nord.

Pour Didier Revest, maître de conférences en civilisation britannique à l'université de Nice-Sophia Antipolis, le Royaume-Uni n'est pas prêt de se désunir, mais pourrait redistribuer ses cartes dans les années qui viennent, écrit-il dans un article sur le site internet Atlantico.

Notes

Sources



  • Page Royaume-Uni de Wikinews Page « Royaume-Uni » de Wikinews. L'actualité britannique dans le monde.