Pyongyang dépense 700 millions de dollars pour ses tests

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 juillet 2009. – « La Corée du Nord a dépensé pour ses tests 700 millions de dollars au minimum », annoncent les médias sud-coréens, se référant à une source au gouvernement de la République de Corée.

« Cet argent aurait pu permettre de nourrir pendant deux ans la population de ce pays », selon la source.

Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 10 juillet 2009, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.

« Le tir de 7 missiles samedi dernier a coûté 43 millions de dollars à la RDPC. Le lancement effectué le 5 avril d'un missile balistique de longue portée est revenu à 300 millions de dollars à la Corée du Nord », a déclaré devant les journalistes la source du gouvernement de la République de Corée. 10 millions de dollars ont encore été dépensés au tir de 10 missiles de courte portée effectué ces dernières semaines. Le test nucléaire souterrain du 25 mai a été estimé par les experts sud-coréens à 300-400 millions de dollars.

« Pyongyang aurait pu acheter sur le marché international un million de tonnes de riz, ce qui aurait suffit à nourrir la population nord-coréenne durant une année entière », a ajouté la même source. À l'heure actuelle, selon les données recueillies en 2008 par les organismes de l'ONU, 9 millions de personnes souffrent de la faim en Corée du Nord, soit plus d'un tiers de la population.

Le vice-président américain Joseph Biden a qualifié les tirs de samedi de « tentative pour attirer l'attention » et a déclaré que « les États-Unis poursuivraient leur politique d'isolement de Pyongyang ». L'homme politique américain a souligné que cette ligne était soutenue par la Russie et la Chine, récemment encore meilleurs alliés de la Corée du Nord. Le 12 juin, ces deux pays ont soutenu le renforcement des sanctions contre Pyongyang.

Les officiels de Washington et de Séoul sont convaincus que des mesures agressives prises par la Corée du Nord inciteront le leader nord-coréen Kim Jong-Il à renforcer son influence avant de céder le pouvoir à son fils cadet. Le guide âgé de 67 ans, serait, selon les nombreuses informations à son sujet, effectivement gravement malade.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Nucléaire: Pyongyang dépense 700 millions de dollars pour ses tests (médias) » datée du 6 juillet 2009.

Sources


  • Page Corée du Nord de Wikinews Page « Corée du Nord » de Wikinews. L'actualité nord-coréenne dans le monde.