Ossétie du Sud : la Géorgie dément tous les tirs contre l'armée sud-ossète

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1er août 2009. – La Géorgie a démenti une déclaration de Tskhinval qui accuse la police géorgienne d'avoir tiré sur un poste d'observation de l'armée sud-ossète, a annoncé samedi à Tbilissi l'agence News-Georgia se référant à la police locale.

« Il n'y a pas eu de tirs dans la zone du conflit », a indiqué un représentant de la police géorgienne. Par contre, il a annoncé que le village géorgien Nikozi avait fait l'objet d'un « tir du côté des Sud-Ossètes le 29 juillet ».

La déclaration de Tskhinval a également été démentie par le porte-parole de l'Intérieur géorgien, Chota Outiachvili.

Samedi, le ministère sud-ossète de la Défense a annoncé dans une déclaration qu'un poste d'observation de l'armée sud-ossète avait été soumis le 1er août au matin à un tir au lance-roquettes depuis le territoire géorgien. Le ministère russe de la Défense a annoncé de son côté qu'entre le 29 juillet et le 1er août la capitale sud-ossète Tskhinval et plusieurs localités avaient été soumises à plusieurs tirs au lance-roquettes depuis le territoire géorgien.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  OssétieSud-Géorgie: pas de tirs contre l'armée sud-ossète » datée du 1er août 2009.

Sources