Le chef du Pentagone en visite surprise en Irak

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 juillet 2009. – Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates est arrivé mardi pour une visite surprise en Irak de Jordanie où il était en visite de travail lundi, ont annoncé mardi des médias internationaux.

Les efforts visant à stabiliser la situation dans le pays seront au coeur des discussions que mènera M. Gates en Irak. Le chef du Pentagone appelle les chiites, les sunnites et les Kurdes de régler leurs désaccords politiques avant le retrait définitif des troupes américaines en Irak prévu pour fin 2011.

À Bagdad, le secrétaire à la Défense envisage de rencontrer le premier ministre Nuri Al-Maliki. Autre thème de discussions, l'achat par l'Irak des armes nécessaires afin de garantir sa sécurité après le retrait des Américains face aux menaces émanant d'États voisins et l'intérêt de Bagdad pour les chasseurs polyvalents F-16 de Lockheed Martin.

Le 30 juin, les États-Unis ont achevé le retrait de leurs unités de Bagdad. Le gros du contingent américain est désormais concentré dans plusieurs bases situées en dehors de grandes villes irakiennes.

Washington et Bagdad ont à plusieurs reprises émis des craintes qu'une nouvelle vague de violences ne déferle sur les villes irakiennes après le retrait américain. En juin, la violence en Irak a fait 437 morts, un chiffre record depuis plusieurs mois.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Le chef du Pentagone en visite surprise en Irak (médias) » datée du 28 juillet 2009.


Sources