L'Union européenne adopte ses propres sanctions contre Pyongyang

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

27 juillet 2009. – Les chefs de diplomatie des pays membres de l'UE ont approuvé lundi le durcissement des sanctions décrétées par le Conseil de sécurité de l'ONU contre la Corée du nord en juin dernier et ont annoncé leur intention d'adopter des « mesures autonomes » contre Pyongyang, rapportent les médias européens.

Le 25 mai dernier, la Corée du nord avait testé un engin nucléaire d'une puissance d'environ 20 kilotonnes. En réponse, le Conseil de sécurité de l'ONU avait adopté une résolution invitant Pyongyang à stopper les essais nucléaires et les tirs de missiles balistiques.

Dans leur déclaration, les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'UE ont affirmé avoir pris une « décision commune » concernant le « durcissement de la résolution 1874 ».

L'Union européenne a également décidé de compéter les sanctions des Nations unies par des « mesures autonomes fondées sur la résolution de l'ONU ».

Ainsi, les ministres proposent de dresser la liste des objets dont l'exportation vers la Corée du nord sera interdite, d'adopter des mesures visant à améliorer le suivi des opérations pratiquées par les banques nord-coréennes et de renforcer le contrôle des navires nord-coréens. Ils ont également proposé d'établir la liste des personnes interdites d'entrée sur le territoire de l'UE et de geler leurs comptes bancaires.


Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  L'UE adopte ses propres sanctions contre Pyongyang (médias) » datée du 27 juillet 2009.

Sources