Israël construit un mur à la frontière libanaise

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tracés de la ligne bleue entre le Liban et Israël depuis 2000.

11 mai 2012. – Depuis le lundi 30 avril 2012, les autorités israéliennes ont débuté la construction d'un mur d'une longueur de 2 kilomètres et de 7 à 10 mètres de hauteur entre les localités de Metula (Israël) et Kfar Kila (Liban) situées à coté de la ligne bleue. Le but du mur est d'« éviter les frictions à la frontière », explique l'armée israélienne. Le mur remplacera les grillages déjà présents. Pour ce faire, des casques bleus de la Force intérimaire des Nations unies au Liban sont déployés en renfort pour éviter tout débordement coté libanais. Un conflit armé avait éclaté en 2006 entre les deux pays après une période de baisse des tensions au début des années 2000 suite au retrait de l'armée israélienne du Liban. La construction du mur devrait se terminer en juin 2012.

« La mort du tourisme ! »

« La principale raison à ce mur est d’ordre psychologique » croit savoir Abou Mohammed, qui tient une station service coté libanais. « Les Israéliens ont peur ! Beaucoup de gens se promènent sur cette route qui longe la frontière. Ils ne veulent pas que l’on voie ce qu’ils font, comment ils vivent… », poursuit-il. D'autres habitants de Kfar Kila regrettent la construction du mur. « Les gens viennent se photographier devant la Porte de Fatima ! Mais qui fera une photo souvenir devant un mur ? C'est la mort du tourisme ! », explique Mohammed Shit un marchand de souvenirs. En effet, la Porte de Fatima est un lieu symbolique entre le Liban et Israël depuis le retrait de l'armée israélienne. Il s'agit depuis d'une attraction pour les libanais pour observer les colonies juives.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • ((fr)) – Laure Stéphan« À la frontière avec le Liban, Israël érige un mur ». Le Monde3 mai 2012.