Géorgie et pays Baltes : le soutien américain intact malgré la coopération avec Moscou

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 mars 2009. – La coopération de Washington avec Moscou n'ôte rien au soutien américain à la Géorgie et aux pays Baltes dans leur volonté d'indépendance face à la Russie, a déclaré vendredi à Bruxelles la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton avant de se rendre à Genève pour rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov.

« Ce soir et lors des rencontres ultérieures, je tiens à souligner que nos relations avec la Russie n'enlèvent rien à notre soutien à des pays comme la Géorgie ou les pays Baltes dans leur désir d'être libres face à la Russie », a indiqué Mme Clinton, intervenant au parlement bruxellois et s'adressant parallèlement à de jeunes Européens dans le cadre d'un duplex avec les pays d'Europe et la Russie.

Selon la chef de la diplomatie américaine, Moscou et Washington pourraient coopérer dans bien des domaines, notamment dans la lutte contre le terrorisme et la prolifération nucléaire.

« Mais il est aussi des questions sur lesquelles nous sommes catégoriquement en désaccord. Nous avons dénoncé les actions de la Russie en Géorgie et l'utilisation (par Moscou) de l'énergie à titre d'instrument de pression », a précisé Mme Clinton.

Les observateurs constatent que, parmi les divergences entre les États-Unis et la Russie, la secrétaire d'État américaine n'a pas mentionné la réduction des armements stratégiques offensifs, ce qui laisse espérer des ententes russo-américaines en la matière.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Géorgie, pays Baltes: le soutien US intact malgré la coopération avec Moscou (Clinton) » datée du 6 mars 2009.

Sources