France : Une bande de jeunes sème le chaos dans un train la nuit du 1er janvier

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

5 janvier 2006. – À l'occasion des fêtes du nouvel an, la région PACA en association avec la SNCF, avait mis en vente des tickets vers Nice au tarif de 1,20€. Ce tarif symbolique devait permettre à des jeunes des abords de la ville, de pouvoir venir faire la fête dans Marseille.

Si l'opération a du mérite, certains de ses usagers en ont beaucoup moins. En effet, le 1er Janvier aux alentours de 6 heures du matin, une soixantaine de jeunes monte à bord du TER Nice - Lyon. Si le début du voyage se passe sans trop de problèmes, quelques nuisances dû à l'ébriété de certains jeunes, mais le personnel de sécurité présent à bord dit "rien de plus que les autres années", la seconde partie du trajet est, elle, plus mouvementée. En effet le personnel de sécurité descend en gare de Saint-Raphael à 6h52. Et durant 20 minutes, jusqu'à l'arrêt à la Gare Les Arcs sur argens (Draguignan), une vingtaine de jeune va plus loin. Menaces de mort, rackets, violences physiques et attouchements sexuels remplace alors le chahut du début. Durant ces 20 minutes, des centaines de voyageurs sont terrorisés, et semblent incapables de se défendre courageusement, comme ils sont incapables de défendre une jeune fille agréssée sexuellement.

Avant l'arrivée à quai en gare de Marseille St Charles, trois jeunes tirent le signal d'arrêt d'urgence et sont finalement interpellés pour infraction à la législation sur les stupéfiants et port d'arme.

Au final les forces de polices réussissent à interpeller 6 des fauteurs de troubles, dont 4 mineurs.

Sources