Dopage : Marion Jones rend ses médailles au CIO

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

9 octobre 2007. – L'athlète, Marion Jones, a été convaincue de dopage par l'agence américaine d'antidopage bien qu'elle ait toujours nié d'avoir pris des substances interdites. Le produit incriminé : la tétrahydrogestrinone plus communément appelée la THG.

Trois jours auparavant, elle avait enfin reconnu avoir eu recours à cette molécule puis présenté ses excuses au monde sportif. Sur injonction du comité olympique américain, la championne déchue a rendu ses titres olympiques obtenus lors des Jeux de Sydney en 2000 : les médailles d'or du 100 mètres, du 200 et du 4x400 mètres, les médailles de bronze de saut en longueur et de relais 4x100 mètres. Pour ce dernier titre, ses autres co-médaillées devront rendre — aussi — leur titre.

Outre la sanction de deux ans de suspension prononcée à son encontre, tous ses titres, points, résultats ont été annulés, par voie de conséquence à compter du 1er septembre 2000.

Sources