Attentat à l'arme à feu à Shfaram (Israël)

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 août 2005. – Un soldat israélien de 19 ans, considéré comme déserteur, a ouvert le feu sur 4 israéliens appartenant à la communauté arabe de Shfaram, une ville du nord d'Israël.

Eden Natan Tsuberi est monté dans l'autobus 165 en tenue militaire et arborant la kippa des religieux. Il a ensuite commencé à ouvrir le feu sur le chauffeur puis sur les passagers, la foule en colère l'a ensuite lynché. Le chauffeur de l'autobus et trois passagers sont décédés, en plus du terroriste. Ce dernier avait refusé il y a 2 mois de participer à l'évacuation de la bande de Gaza.

C'est la plus meurtrière attaque d'un extrémiste juif depuis 1994, où 29 palestiniens avaient été tués par un colon, au Caveau des Patriarches à Hébron en Cisjordanie. Cet autre terroriste avait également été lynché par la foule.

C'est «l'acte vil d'un terroriste juif assoiffé de sang, qui a voulu porter atteinte à des citoyens innocents» a déclaré le premier ministre israëlien Ariel Sharon. Il a également affirmé que cette attaque ne remettait pas en cause le retrait des colonies israëliennes dans la bande de Gaza, qui commenceront le 17 août.

Des milliers de policiers ont été amenés dans le nord du pays pour pouvoir anticiper les émeutes éventuelles pouvant survenir lors des obsèques des 4 victimes, ou à la sortie des mosquées le vendredi.

Alors que l'organisation terroriste Hamas observe une trêve depuis le mois de février, elle a menacé Israël de représailles.

Les personnes d'origine arabe représentent environt 1 israëlien sur 5 (soit 20% de la population). Elles se plaignent régulièrement de discriminations.

Sources