Affaire du Carlton : une enquête préliminaire ouverte pour « viol en réunion »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

21 mai 2012. – Le parquet de Lille a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire sur des faits « susceptibles d'être qualifiés de viol en réunion » lors de soirées à Washington aux États-Unis entre le 15 et 18 décembre 2010 à laquelle aurait participé Dominique Strauss-Kahn. Le parquet précise avoir ordonné cette enquête « conformément à l'usage ». L'enquête est confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Lille.

À cette date, des « amis » nordistes de M. Strauss-Kahn lui rendent visite pour un séjour de trois jours rapporte Libération. Ils sont accompagnés par deux prostituées belges, Marie-Anne S., alors âgée de 25 ans et Aurélie D., 26 ans qui sont présentées comme des « secrétaires d’Eiffage », payés 2 500 euros pour le voyage. Le 16 décembre au soir, tous les participants se rendent dans la chambre de Marie-Anne, Marion de son nom d’escort-girl, à l’hôtel W, rapporte Libération. « Je n'ai pas hurlé mais j'ai clairement dit à haute voix que je ne voulais pas », avant de préciser « utilisé la force, c’est-à-dire qu’il me tenait les mains. Il me tirait les cheveux, il m’a fait mal. Je pèse 50 kilos, lui est plus lourd » avait déclaré Marie-Anne S. lors de son interrogatoire. L'autre escort-girl belge a par la suite affirmé au contraire que sa collègue n'avait pas « vraiment et clairement dit non ».

Maitre Richard Malka dénonce un « acharnement invraisemblable » à l'encontre de son client. « Je ne connais pas l'usage consistant à ouvrir des enquêtes préliminaires pour viol en réunion, alors que la personne concernée, qui a été longuement entendue, n'a pas déposé plainte pour viol », explique-t-il.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


  • Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.