États-Unis : un parlementaire républicain accrédite la version russe sur la crise sud-ossète

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dana Rohrabacher

10 septembre 2008. – Le récent conflit osséto-géorgien a été provoqué par Tbilissi, a déclaré mardi à Washington le républicain Dana Rohrabacher lors d'une audition au Congrès.

« Toutes les sources au sein des services de renseignements que j'ai contactées, et j'ai parlé avec beaucoup de monde pendant les vacances parlementaires, confirment que les récentes hostilités en Géorgie et dans ses provinces séparatistes ont été provoquées par la Géorgie elle-même », a indiqué M. Rohrabacher, qui est vice-président de la sous-commission aux organisations internationales de la Chambre des représentants.

« Ce sont les Géorgiens qui ont violé le cessez-le-feu, et non les Russes, et aucun débat sur des provocations présumées ne peut éclipser ce fait », a-t-il affirmé.

M. Rohrabacher a tourné en dérision les tentatives visant à culpabiliser l'Ossétie du Sud, rappelant l'incident du golfe du Tonkin qui auraient déclenché la guerre du Vietnam.

« Les Russes ont raison, et nous avons tort. Ce sont les Géorgiens qui ont commencé, et les Russes y ont mis fin », a déclaré le représentant républicain.

Le parlementaire a accusé le président George W. Bush d'appliquer le principe « deux poids deux mesures » et a appelé à ne pas cacher le fait que le conflit en Ossétie du Sud était une répétition exacte de la situation autour du Kosovo.

Interrogé lors de l'audition, le sous-secrétaire américain chargé de l'Europe et de l'Eurasie, Daniel Fried, a pour sa part indiqué que l'administration Bush était en train d'étudier la chronologie exacte des événements en Ossétie du Sud.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Géorgie-Russie: un parlementaire américain donne raison à la version russe » datée du 10 septembre 2008.

Sources