Zone euro : la Banque centrale européenne a choisi cinq entreprises pour développer l'euro numérique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Quelques euros en paiement.
Cryptographie et sécurité réseau.

Publié le 22 septembre 2022

Le 16 septembre, la Banque centrale européenne (BCE) a déclaré qu'elle avait choisi les cinq sociétés technologiques pour développer l'euro numérique : CaixaBank, Worldline, l'Initiative européenne pour les paiements (EPI), Nexi et Amazon. La phase de développement de cette monnaie digital de banque centrale (CBDC) ou MNBC pour monnaie numérique de banque centrale, devrait se terminer à l'automne 2023 et le lancement officiel vers 2025.

Chaque société va se concentrer sur un usage spécifique :

  • CaixaBank : paiements en ligne de pair à pair ;
  • Worldline : paiements hors ligne de pair à pair ;
  • EPI : paiements au point de vente initiés par le payeur ;
  • Nexi : paiements au point de vente initiés par le bénéficiaire ;
  • Amazon : paiements pour le commerce électronique.

La BCE a déclaré que l'euro numérique sera sans risque de piratage des données personnels et respectera la vie privée. Comme chaque unité de cet euro digital a un identifiant, la BCE a connaissance de la façon dont l'unité est dépensée et peut bloquer la transaction si elle s'avère illégale. La MNBC permet de lutter plus efficacement contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Cependant, la BCE pourait informer un gouvernement ce qui conduirait à une violation de la vie privée.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

22 septembre 2022

Jour suivant avant