Zec du Bas-Saint-Laurent : l'utilisation des chiens pisteurs pour le gros gibier fut un succès

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moose in lake.jpg

2 décembre 2009. – La Zec (zone d'exploitation contrôlée) du Bas-Saint-Laurent fut la première au Québec à utiliser des chiens de sang pour pister et retrouver le gros gibier. Sur les 425 orignaux récoltés dans la zec cette automne, 15 ont été retrouvés grâce aux chiens pisteurs. C'est surtout lors de la chasse à l'arc et à l'arbalète que les chiens ont été nécessaires. L'utilisation des chiens pisteurs cette saison était pour défaire le mythe que plusieurs orignaux sont perdus ou simplement blessés lors de la chasse à l'arc ou à l'arbalète. Durant cette période de chasse, seulement 39 demandes d'aide pour la recherche ont été placées alors que 975 chasseurs se trouvaient dans les forêts de la zec. « On a également la confirmation qu'il ne se blesse pas tant de bêtes qu'on le laissait croire » a déclaré Jacques Lévesque, directeur de la zec. L'administration de la zec a du déboursé 3 000 $ pour mettre en place ce service qui coutait seulement 50 $ à l'utilisateur. L'accessibilité au service était un facteur important a précisé Jacques Lévesque. Durant la période de chasse à l'arme à feu, seulement 20 demandes pour les chiens pisteurs ont été faites alors que 1 344 chasseurs étaient présents.

Sources


  • Page Canada de Wikinews Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.