Vallée d'Aoste : Pacte de stabilité, la Vallée d'Aoste se rebelle et exige plus de respect

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
le Conseil de la Vallée

11 décembre 2014. – « L'État ne respecte pas les accords signés mais surtout ne respecte pas les délais de l'administration. Il est aujourd'hui impossible d'avoir des certitudes et de se projeter. Il y a une attitude non collaborative ». C'est ce qu'a déclaré l'assesseur régional au budget et aux finances, Ego Perron (Union valdôtaine), lors de la présentation avec d'autres forces politiques du Conseil régional, à l'exception du PD d'un ordre du jour qui a été approuvé (31 voix pour et trois abstentions) dans le cadre du débat sur le budget prévisionnel.

« La défense de l'autonomie passe également par la matière financière, nous voulons des règles claires et qui soient respectées », a ajouté Perron. Pour le Président de la Région, Auguste Rollandin, « sans recettes assurées, on ne peut faire ni budget, ni prévision ».

L'ordre du jour engage les forces politiques et les parlementaires « Prendre conscience de la situation de grave difficulté et à adopter des mesures propres à la réalisation de l'accord pour la définition du Pacte de stabilité de 2014 et pour 2015-2017 ». Raymond Donzel (PD) a ensuite expliqué : « Nous avons toujours agi en faveur de l'autonomie, mais certains passages devraient être partagés ». Albert Bertin (ALPE), Stefano Ferrero M5S, Stéphane Borrello (Stella Alpina) et Laurent Viérin (UVP) ont exprimé leur satisfaction face à l'initiative.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 11 décembre 2014

Jour suivant avant