Tour de France cycliste 2007 : 6e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2007.png
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

13 juillet 2007. – La 6e étape du Tour de France 2007 se déroule entre les villes de Semur-en-Auxois située dans le département de la Côte-d'Or et Bourg-en-Bresse dans celui de l'Ain. Longue de 199,5 km, l'étape comporte deux côtes de catégorie 4 et trois sprints intermédiaires.
Tom Boonen (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic) remporte au sprint la victoire et reprend le maillot vert.

Le parcours

En quittant Semur-en-Auxois, le parcours remonte le lit de la rivière Armançon en direction du sud. À Pouilly-en-Auxois, 27,5 kilomètres plus loin, les coureurs passent à l'ouest de Dijon. Ils arrivent ensuite au premier sprint intermédiaire de Bligny-sur-Ouche au kilomètre 51,5 et à la côte de Grandmont de catégorie 4 (2,4 km de long à 5,1 %) située au 55e kilomètre, ceci à l'ouest de Baune.
Lorsqu'ils arrivent à Chagny au kilomètre 81,5, ils entrent dans le département de la Saône-et-Loire, département dont l'une des sous-préfectures est Autun, ville où était placée l'arrivée d'hier. Le ravitaillement est effectué à Fontaines au kilomètre 89,5.
Le second sprint intermédiaire a été placé par les organisateurs à Cormatin au kilomètre 127. Après ce sprint de bonification, les coureurs partent vers le sud-est alors qu'ils aillaient plus direction sud depuis le début de l'étape. La deuxième difficulté de la journée, le col de Brancion de catégorie 4 (3,5 km de long pour une pente de 3,6 %) est situé au kilomètre 138, les coureurs passent ensuite par Lugny et rentrent dans le département de l'Ain à Fleurville, ville située sur la Saône au sprint de Pont-de-Vaux au kilomètre 161,5. Dans les 20 derniers kilomètres, ils traversent Béréziat et arrivent à Bourg-en-Bresse où se situe le sprint final de la journée.

La météo

La journée a été chaude et ensoleillée, la température a été comprise entre 25 et 30°C et un vent de 10 à 15km/h était défavorable car venant du sud.

La course

Le départ fictif a été donné à 12h40 (heure locale soit 10h40 UTC) à Semur-en-Auxois et celui réel à 12h50. Il reste 183 coureurs au départ puisque Geoffroy Lequatre (Flag of France.svg France, Cofidis) est contraint par sa chute d'hier à abandonner le Tour. De leurs côtés, Andreas Klöden (Flag of Germany.svg Allemagne, Astana) a le coccyx fracturé et Alexandre Vinokourov (Flag of Ukraine.svg Ukraine, Astana) a été recousu d'une dizaine de points de suture en tout sur les deux genoux, il a de plus de nombreuses contusions mais d'après son équipe, il est fort mentalement.

Dès le kilomètre 2, Bradley Wiggins (Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni, Cofidis) tente de s'échapper du peloton et à 13h06, il a déjà 2 minutes 20 d'avance alors que personne dans le peloton ne semble réagir. Au kilomètre 14, il a 5 minutes 40 d'avance sur le peloton, il devient à cet instant virtuellement maillot jaune. Andriy Grivko (Flag of Ukraine.svg Ukraine, Team Milram) contre-attaque vers 13h15 mais continue à perdre du temps sur Wiggings, le peloton pointe alors à 7’20’’, il stoppe son effort 20 minutes plus tard voyant qu'il ne pourra pas revenir seul sur le britannique. Au kilomètre 27,5, le peloton est passé avec un retard de 9’30’’ sur Wiggings, ce dernier ayant parcouru 37,6 kilomètres durant la première heure de course. Au sprint de Bligny-sur-Ouche situé au kilomètre 51,5, Wiggins passe 15 minutes et 25 secondes avant Tom Boonen (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic) et Robert Hunter (Flag of South Africa.svg Afrique du Sud, Barloworld) qui dans le peloton font le sprint pour le maillot vert. Au sommet de la côte de Grandmont située 3,5 kilomètres plus loin Wiggins passe le premier. Suivent Sylvain Chavanel (Flag of France.svg France, Cofidis) et Juan Manuel Gárate (Espagne Espagne, Quick Step-Innergetic) qui eux, se disputent le maillot du meilleur grimpeur.

Dans la seconde heure de course, Wiggings parcourt 36 km, ce qui porte à 36,8 km/h la vitesse moyenne depuis le début de l’étape, comme les jours précédents, les coureurs vont moins vite (ici de plus de 3 km/h) que la vitesse la plus lente définie par les organisateurs. Au kilomètre 57, l'écart est de 17 minutes 30. À 14h48, le peloton commence à réagir, Quick Step-Innergetic, Team CSC et d'autres envoient chacune au moins un coureur pour imprimer le rythme et à 15h27, au kilomètre 89, l'écart n'est plus que de 9 minutes 10. C'est à ce moment, au niveau du ravitaillement que Enrico Degano (Flag of Italy.svg Italie, Barloworld) chute, alors que la direction du tour annonce qu'il abandone à 15h43 alors que le peloton ralentit pour laisser Wiggings à 8 minutes, il n'en est rien, l'erreur vient de Radio Tour.

Durant la troisième heure, Wiggings parcourt 35,6 km, la vitesse moyenne s'établit à 36,4 km/h. Au kilomètre 119, alors que Stuart O'Grady (Flag of Australia.svg Australie, Team CSC) conduit le peloton, l'écart n'est plus que de 4’50’’. Au sprint de Cormatin au kilomètre 127, Wiggins passe avec 3 minutes 10 d'avance sur le peloton où le sprint a été joué puisque Boonen et Eric Zabel (Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram) , l'actuel maillot vert ont le même nombre de points. Le premier prend donc l'avantage ici. À 16h31, l'écart augmente un peu et s'établit à 4 minutes 25. Puis au sommet du col de Brancion au kilomètre 138, Wiggins passe avec 5’10’’ d'avance sur Gárate et Chavanel qui sortent du peloton pour prendre les points du maillot blanc à pois.

La vitesse moyenne de la quatrième heure est de 36 km/h pour Wiggings, la vitesse moyenne depuis le départ réel s'établit à 36,3 km/h. À 17h01, alors qu'il ne reste que 58 km à parcourir pour rallier l'arrivée, Wiggins casse un rayon de sa roue arrière, il l'a jetée de désespoir avant de la changer. À 50 km de l'arrivée, il a encré 5 minutes d'avance mais roule avec un vent de face très pénalisant pour un homme seul. C'est à ce moment que les équipes de sprinters commencent véritablement la poursuite, les équipes Crédit Agricole, Team Milram et Quick Step positionnent des coureurs à l'avant et l'écart fond d'une (1) minute 10 secondes en quelques kilomètres. Et au sprint de Pont-de-Vaux au kilomètre 161,5, Wiggins n'a plus que 3 minutes d'avance sur le peloton, Steven de Jongh (Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas, Quick Step-Innergetic) et Gert Steegmans (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic) prennent les points de bonifications restants. À 30 km de l'arrivée, il reste à l'homme de tête à peine 1 minute 30, et à 15 km, 50 secondes le séparent du peloton mené par toutes les équipes de sprinters. Il est finalement rejoint à 7 km de l'arrivée à 18h03.

À 4 km de l'arrivée, l'équipe Predictor-Lotto accélère le rythme qui était redevenu modéré. Puis les autres équipes de sprinters suivent. Avec le vent de face, Tom Boonen (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic) lance de loin (environ 400 m) et en force le sprint et s'impose assez largement devant Oscar Freire (Espagne Espagne, Rabobank) et Eric Zabel (Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram).

Conclusion

Après deux ans sans aucune victoire sur le Tour, Tom Boonen (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic) réussi une large victoire face aux autres sprinters, il reprend par ailleurs le maillot vert du meilleur sprinter. Les autres porteurs de maillots distinctifs ne changent pas. Il reste 183 coureurs en lice.

La vitesse moyenne a été aujourd'hui de 37,292 km/h ce qui est encore 3 km/h moins vite que la vitesse lente prévue par les organisateurs. L'année dernière, pour des étapes équivalentes, les coureurs pouvaient rouler à 41,42km/h

Les classements

Les classements principaux

Classement étape
1. Tom Boonen Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic en 5h20’59’’
2. Oscar Freire Espagne Espagne, Rabobank + m.t.
3. Erik Zabel Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram m.t.
4. Sébastien Chavanel Flag of France.svg France, Française des Jeux m.t.
5. Thor Hushovd Flag of Norway.svg Norvège, Crédit Agricole m.t.
6. Daniele Bennati Flag of Italy.svg Italie, Lampre-Fondital m.t.
7. Robert Förster Flag of Germany.svg Allemagne, Gerolsteiner m.t.
8. Robert Hunter Flag of South Africa.svg Afrique du Sud, Barloworld m.t.
9. Romain Feillu Flag of France.svg France, Agritubel m.t.
10. Murilo Fischer Flag of Brazil.svg Brésil, Liquigas m.t.
Classement général
1. Fabian Cancellara Flag of Switzerland.svg Suisse, Team CSC en 29h49’55’’
2. Andreas Klöden Flag of Germany.svg Allemagne, Astana + 33’’
3. Filippo Pozzato Flag of Italy.svg Italie, Liquigas 35’’
4. David Millar Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni, Saunier Duval-Prodir 41’’
5. Oscar Freire Espagne Espagne, Rabobank 43’’
6. George Hincapie Flag of the United States.svg États-Unis, Discovery Channel m.t.
7. Vladimir Gusev Flag of Russia.svg Russie, Discovery Channel 45’’
8. Vladimir Karpets Flag of Russia.svg Russie, Caisse d'Épargne 46’’
9. Erik Zabel Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram 48’’
10. Mikel Astarloza Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi 49’’


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic 141 pts
Erik Zabel Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram 130 pts
Robbie McEwen Flag of Australia.svg Australie, Predictor-Lotto 114 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Sylvain Chavanel Flag of France.svg France, Cofidis 40 pts
Philippe Gilbert Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Française des Jeux 23 pts
William Bonnet Flag of France.svg France, Crédit Agricole 15 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Vladimir Gusev Flag of Russia.svg Russie, Discovery Channel 29h50'40’’
Thomas Dekker| Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas, Rabobank + 6’’
Benoît Vaugrenard Flag of France.svg France, Française des Jeux 7’’
Classement par équipes
Équipe Total
Team CSC Flag of Denmark.svg Danemark 89h32'05’’
Discovery Channel Flag of the United States.svg États-Unis + 3’’
Caisse d'Épargne Espagne Espagne 16’’


Prix de la combativité

Sources