Tour de France 2011 : Edvald Boasson Hagen s'offre une seconde victoire dans la 17e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2011.jpg
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2010
2012 après
Profil de la 17e étape.
Source : Maxxl2.

20 juillet 2011. – La 17e étape du Tour de France 2011, tracée sur 179 kilomètres d'un parcours montagneux entre Gap, en Provence-Alpes-Côte d'Azur (France), et Pignerol, dans le Piémont (Italie), a vu la victoire du Norvégien Edvald Boasson Hagen devant le Néerlandais Bauke Mollema et le Français Sandy Casar. Son compatriote Thomas Voeckler garde le maillot jaune de leader du classement général sur ses épaules.

Parcours

Le passage à Sestrières, symbole de la visite du Tour en Italie, est le début d'une longue série dans les Alpes au-dessus de 2 000 mètres d'altitude.
Source : Idéfix.

Pour la première fois de cette édition, une étape s'élance d'où elle est arrivée la veille. Ce sera encore le cas uniquement pour la ville-arrivée du jour. Un détail révélateur : l'organisateur ASO cherche à faire figurer un maximum de villes différentes au programme du Tour, ce qui fut loin d'être toujours le cas par le passé, et être ville-arrivée ainsi que ville-départ devient de moins en moins abordable. Après une entrée en matière en douceur avec deux côtes de troisième catégorie et le ravitaillement à Briançon, l'une des plus hautes villes d'Europe, le peloton entame les choses sérieuses en empruntant le col de Montgenèvre (1 860 mètres pour 8 kilomètres à 6 %) ; la descente mène à Cesana Torinese, qui marque l'entrée de l'épreuve sur le territoire italien, placée sous le signe des 150 ans de l'unification de l'Italie, unique pays étranger visité cette année par la Grande Boucle. La montée de Sestrières (2 035 mètres pour 11 kilomètres à 6,3 %), dernière ascension du Giro 2011, figure donc naturellement au programme. S'ensuit une descente de 45 kilomètres jusqu'au pied de la côte de Pramartino (912 mètres pour 6,7 kilomètres à 6 %), décisive pour la victoire d'étape, comme lors de la dixième étape du Tour d'Italie 2009, qui semble promise au meilleur descendeur sur Pignerol, jumelé avec la ville-départ Gap. Nul doute que les coureurs transalpins tenteront particulièrement de s'illustrer pour l'occasion.

Déroulement

Edvald Boasson Hagen, vainqueur de l'étape, lors de la présentation des équipes du Tour 2010 à Rotterdam.
Source : Haggisnl.

Ce n'est qu'après avoir parcouru soixante kilomètres de course que quatorze coureurs reçoivent un bon de sortie. Deux faisaient d'ailleurs partie d'une première tentative avortée composée de dix hommes : le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Team Sky), deuxième de la veille, et le Français Sandy Casar (FDJ), accompagnés de Sylvain Chavanel (Quick Step), Julien El Fares (Cofidis) et Jonathan Hivert (Saur-Sojasun), autres tricolores, des Néerlandais Bauke Mollema et Maarten Tjallingii (Rabobank), des Kazakhs Dmitriy Muravyev (Team RadioShack) et Dmitriy Fofonov (Astana), du Belge Björn Leukemans et de son coéquipier slovène Borut Božič (Vacansoleil-DCM), de l'Espagnol Rubén Pérez (Euskaltel-Euskadi), du Polonais Maciej Paterski (Liquigas-Cannondale) ainsi que du Costaricien Andrey Amador (Movistar), actuelle lanterne rouge de l'épreuve. À l'arrière, l'Italien Paolo Tiralongo (Astana) jette l'éponge et n'entrera pas avec la Grande Boucle dans son pays.

Dans la côte de Sainte-Marguerite, l'écart avec le peloton emmené par les Europcar avoisine cinq minutes, Chavanel prenant deux points, avant de laisser place à Casar au sprint intermédiaire de Villar-Saint-Pancrace, qui est donc remporté pour la dixième fois sur ce Tour par un coureur de la FDJ et qui permet au maillot vert britannique Mark Cavendish (HTC-Highroad), ne se voyant opposer aucune résistance pour la quinzième place, d'augmenter son capital au classement par points d'une unité.

Peu après, les échappés se présentent dans la montée de La Chaussée, toujours Chavanel en tête, à Briançon, où se situe également le ravitaillement. Le pied du col de Montgenèvre vient directement, Chavanel glanant cinq points au sommet, marquant le début de l'escapade italienne. Au même moment, le peloton est plus loin et continue sur un faible rythme qui offre la possibilité d'attaquer à l'Irlandais Nicolas Roche (AG2R La Mondiale), suivi par le Belge Kevin De Weert (Quick Step) et le Néerlandais Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM).

Une courte descente conduit les coureurs dans l'ascension de Sestrières. Pendant que les trois contre-attaquants se rapprochent de plus en plus du groupe de tête, Pérez accélère et franchit seul en tête le sommet, plongeant dans la longue descente menant à Villar Perosa, avec une avance tournant autour de la minute sur ses poursuivants et plus de huit sur un peloton toujours aussi calme.

Dans le même temps, De Weert, Roche et Hoogerland, qui pensaient pourtant avoir effectué le plus dur pour revenir, ne parviennent pas à opérer la jonction avec les treize poursuivants, en chasse derrière un Pérez qui ne relâche pas son effort et conserve un avantage d'une trentaine de secondes au pied de la côte de Pramartino, difficulté finale. Le baroudeur basque sera repris un peu plus loin et héritera du prix de la combativité alors que le groupe se disloque, moment choisi par Chavanel pour placer une offensive, uniquement rejoint et déposé par Boasson Hagen, qui s'isole en tête et file vers une seconde victoire d'étape, la quatrième pour la Norvège depuis le départ de Vendée.

Le peloton explose également dans la côte alors que le Néerlandais Rob Ruijgh (Vacansoleil-DCM) a chuté au pied. Comme hier, l'Espagnol Alberto Contador (Saxo Bank-Sungard) attaque et le Luxembourgeois Andy Schleck (Leopard-Trek) saute dans sa roue. Si les favoris passent ensemble le sommet, la descente, très technique, produit des cassures. Contador et son compatriote Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi) gagnent du terrain tandis que le maillot jaune français Thomas Voeckler (Europcar) part à la faute au même endroit où Hivert avait manqué un virage quelques minutes plus tôt. Les deux Ibériques sont repris juste avant la ligne d'arrivée par le reste des favoris, réglé par Fränk Schleck (Leopard-Trek), à l'exception de Voeckler, conservant tout de même sa précieuse tunique, et de l'Italien Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), qui concèdent tous deux 27 secondes à leurs rivaux avant l'explication dans les sommets alpestres (Agnel, Izoard et Galibier), demain.

Classements

Étape

1. Flag of Norway.svg Norvège Edvald Boasson Hagen Team Sky en 4 h 18 min
2. Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas Bauke Mollema Rabobank + 40 s
3. Flag of France.svg France Sandy Casar FDJ 50 s
4. Flag of France.svg France Julien El Fares Cofidis m.t.
5. Flag of France.svg France Sylvain Chavanel Quick Step m.t.
6. Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan Dmitriy Fofonov Astana 1 min 10 s
7. Flag of Poland.svg Pologne Maciej Paterski Liquigas-Cannondale m.t.
8. Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan Dmitriy Muravyev Team RadioShack m.t.
9. Flag of France.svg France Jonathan Hivert Saur-Sojasun 1 min 15 s
10. Flag of Slovenia.svg Slovénie Borut Božič Vacansoleil-DCM 2 min 20 s

Général

1. Flag of France.svg France Thomas Voeckler Europcar en 73 h 23 min 49 s
2. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing + 1 min 18 s
3. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek 1 min 22 s
4. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek 2 min 36 s
5. Espagne Espagne Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 2 min 59 s
6. Espagne Espagne Alberto Contador Saxo Bank-Sungard 3 min 15 s
7. Flag of Italy.svg Italie Damiano Cunego Lampre-ISD 3 min 34 s
8. Flag of Italy.svg Italie Ivan Basso Liquigas-Cannondale 3 min 49 s
9. Flag of the United States.svg États-Unis Tom Danielson Garmin-Cervélo 6 min 4 s
10. Flag of Colombia.svg Colombie Rigoberto Urán Team Sky 7 min 36 s

Points

1. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad 320 pts
2. Espagne Espagne José Joaquín Rojas Movistar 285 pts
3. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 250 pts

Montagne

1. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Jelle Vanendert Omega Pharma-Lotto 74 pts
2. Espagne Espagne Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 72 pts
3. Flag of France.svg France Jérémy Roy FDJ 45 pts

Jeune

1. Flag of Colombia.svg Colombie Rigoberto Urán Team Sky en 73 h 31 min 25 s
2. Flag of Estonia.svg Estonie Rein Taaramäe Cofidis + 59 s
3. Flag of France.svg France Pierre Rolland Europcar 2 min 27 s

Équipe

1. Flag of the United States.svg États-Unis Garmin-Cervélo en 219 h 41 min 46 s
2. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Leopard-Trek + 5 min 27 s
3. Flag of France.svg France AG2R La Mondiale 8 min 4 s

Combativité

Abandon

Sources

Sources francophones
Sources anglophones