Thaïlande : des sondages à la sortie des urnes donnent le parti pro-Thaksin en tête

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bureau de vote de la province de Uttaradit, le 23 décembre 2003 en Thaïlande.
Source : Tevaprapas.

23 décembre 2007. –

Les premiers sondages à la sortie des urnes pour l'élection générale en Thaïlande indiquent que le Palang Prachachon[1], allié à l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, possède une confortable avance. Le sondage ajoute que le parti remporterait 202 des 480 sièges au total, bien qu'une estimation de l'université Suan Dusit Rajabhat suggère que le parti pourrait remporter jusqu'à 256 sièges.

En septembre 2006, un coup d'état militaire sanglant avait destitué Thaksin Shinawatra. Dans la foulée, son parti, le Thai Rak Thai, avait été dissout en raison d'allégations de corruption. Le coup d'état ayant eu lieu alors que le Premier ministre était à New-York, il s'auto-exila au Royaume-Uni. Ses soutiens, n'ayant pas été écartés de la vie politique, formèrent alors le Palang Prachachon. Ils bénéficièrent de la popularité de Thaksin Shinawatra dans les régions rurales.

Si la projection de 202 sièges s'avère correcte, il est possible que le PPP ne forme pas de gouvernement. Selon un rapport de l'agence Reuters dans le Washington Post, le gouvernement en place et les dirigeants militaires sont susceptibles de s'opposer à la formation d'un gouvernement de coalition par le PPP.

Selon le DPA, Thaksin Shinawatra a observé les élections depuis Hong-Kong au lieu de sa résidence londonienne. Le PPP a prévu - s'il est élu - prévu son retour le 14 février de l'année prochaine.

Notes

Sources