Suisse : un palace a été évacué à la suite d'une fuite de chlore

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'hôtel des Trois Couronnes, à droite sur l'image, vu depuis le lac.

13 octobre 2010. – Lundi en début d'après-midi, l'hôtel des Trois Couronnes de Vevey a du être entièrement évacué à la suite d'une fuite d'acide sulfurique mêlé à de l'eau de javel dans la piscine de l'établissement. Neuf personnes ont été intoxiquées, dont l'employé qui effectuait des travaux de maintenance dans la piscine et qui a été gravement intoxiqué.

L'incident s'est déroulé alors que l'employé incriminé, responsable des installations techniques de l'hôtel depuis quatre ans, préparait un mélange visant à obtenir un PH neutre pour l'eau de la piscine. Pour cela, il utilise normalement deux bacs, l'un réservé à l'acide sulfurique et l'autre aux pastilles de javel ; selon les premières informations, l'employé se serait trompé de bac et aurait directement versé l'acide sur les pastilles de javel, provoquant une réaction chimique dégageant un nuage de vapeur de chlore responsable de ses brûlures.

Au total, ce sont près de 50 personnes, incluant le personnel et les clients de l'hôtel, qui ont été évacuées. Les huit personnes légèrement incommodées ont été prises en charge dans un poste médical avancé avant d'être transportées dans le hôpitaux de la région. Dans le même temps, les quelques 40 pompiers et policiers présents sur place ont bouclé la rue attenante à l'établissement, sans toutefois évacuer les commerces voisins. Le local où s'est produit l'incident, situé au sous-sol, a ensuite été ventilé avant que les clients ne puissent regagner leurs chambres.

Une enquête a été ouverte par les autorités locales afin de déterminer les circonstances exactes de l'accident et déterminer s'il y a eu négligence. L'employé incriminé, dont l'état et qualifié de « sérieux mais stable » par le porte-parole de la police cantonale vaudoise, n'a pas encore pu être entendu par la police.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.