Suisse : selon la dernière étude PISA, les élèves ont progressé en lecture

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les capacités en lecture se sont améliorées en Suisse.

8 décembre 2010. – Selon la quatrième étude publiée par le programme PISA qui concerne l'année 2009, la Suisse se situe nettement au dessus de la moyenne obtenue par les pays membres de l'OCDE dans les trois domaines étudiés ; en comparaison avec le rapport précédent qui datait de 2000, les élèves suisses ont fait de nets progrès en lecture. La Suisse est également l'un des seuls pays étudiés à voir le nombre d'élèves jugés faibles diminuer.

Le programme PISA évalue, depuis près de 10 ans, les compétences en lecture, en mathématiques et en sciences naturelles des jeunes de 15 ans. La dernière étude en date a porté sur un total de 470 000 jeunes de 65 pays, dont 10 000 en Suisse et permet, pour la première fois, de comparer les performances des étudiants sur une matière (la lecture en l'occurrence), à dix ans d'intervalle.

Les résultats publiés ce mardi sont très positifs pour la Suisse qui obtient un total de 501 points (contre 494 en 2009) en lecture, 534 en mathématique (contre 529) et 517 en sciences (contre 495 9 ans plus tôt) et se place ainsi largement au dessus de la moyenne des pays de l'OCDE dans les trois branches. Tant les syndicats que l'association des directeurs cantonaux de l'Instruction publique (CDIP) se félicitent de ces résultats qui témoignent, selon Beat Zemp, président de l’association faîtière des enseignants alémaniques, d'une « école publique très performante ».

Isabelle Chassot, présidente de la CDIP, se félicite en particulier de la remontée du 17e au 11e rang du pays dans le domaine de la lecture ; elle rappelle le choc provoqué par la publication du rapport de 2000 qui avait mis en avant les résultats très moyens des écoliers suisses dans cette matière et met en avant le plan d'action, mis en place dès 2003 qui semble avoir porté ses fruits. Elle relève également que la proportion des jeunes jugés faibles est passée de 20,4 % en 2000 à 16,8 % en 2009 ; selon les responsables du projet PISA, ce sont principalement les jeunes issus de la migration, dont la proportion est passée de 20,7 % à 23,5 % pendant la même période, qui se sont améliorés en lecture.

Au niveau mondial, le classement est dominé par la ville chinoise de Shanghai, suivie par la Corée du Sud et la Finlande. La Suisse se situe au 14e rang, à égalité avec l'Estonie[1].

Notes et références

  1. Résultats du PISA 2009 : Synthèse sur pisa.oecd.org, consultée le 9 décembre 2010

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.