Suisse : selon Ueli Maurer, les dépenses militaires représentent un investissement pour la prospérité du pays

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La protection de la population devient la priorité principale du ministre

29 décembre 2010. – Pour la deuxième année consécutive, le ministre suisse de la Défense Ueli Maurer a convié la presse dans sa commune d'origine d'Adelboden dans le canton de Berne pour faire le point sur l'armée et la politique de sécurité lors d'une ballade dans la neige. Il a en particulier défendu les dépenses militaires, attaquées par l'Assemblée fédérale, comme étant des investissements pour la prospérité de la Suisse de par le bien-être qu'elles procurent.

Le ministre a assuré vouloir placer les problèmes liés à la protection de la population au centre de ses préoccupations. Il prévoit plusieurs mesures dès l'année prochaine, parmi lesquelles le renforcement de la coordination entre la Confédération et les cantons ou la mise à disposition de l'armée soit pour des événements spéciaux (tel que le Forum économique de Davos), soit en cas de besoin exprimé par les polices cantonales.

Il s'est également largement entretenu du budget de l'armée que le Conseil fédéral veut réduire de plus de 20 % en le plafonnant à 4,4 milliards de francs. Selon lui, l'armée serait appelée à jouer un rôle clé en cas de crise, raison pour laquelle « la sécurité doit aussi être constamment optimisée ». Il a appelé ses collègues du Conseil fédéral, les parlementaires fédéraux ainsi que le peuple à ne pas négliger cette dimension sécuritaire en temps de paix.

Pendant son allocution, il s'est également exprimé sur le futur de la troupe d'élite de l'armée DRA10 qui compte environ 40 personnes. Bien que prévue à l'origine pour mener des opérations commando à l'étranger, cette force devra, dans le futur, se concentrer sur des missions en Suisse. Selon le ministre de la Défense, il est « politiquement impossible » de mener des opérations à l'étranger contre la volonté de l'État concerné ; « Aucun État au monde n'a mené de telles actions ces dernières années », a-t-il même ajouté.

Enfin, Ueli Maurer a annoncé la nomination de l'ancien conseiller aux États uranais Hansruedi Stalder comme préposé externe à la protection des données. Cette nomination avait été recommandée par la délégation des commissions de gestion à la suite de la révélation que, pendant des années, les services de renseignements de la Confédération avaient fiché plus de 100 000 personnes sans procéder systématiquement aux contrôles légaux d'usage.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.